Primaires au PDS: les "apéristes" de Grand-Yoff se muent en donneurs de leçons

La coordination Apr (Alliance pour la république) de Grand Yoff dénonce la façon choisie par Abdoulaye Wade pour «parachuter» son fils à la tête du Pds. Dans un communiqué, ces partisans du parti du président Macky Sall, accusent l’ancien président de la République de fouler au pied les procédés démocratiques pour parvenir à faire élire Karim Wade comme numéro 1 du Pds.



Primaires au PDS: les "apéristes" de Grand-Yoff se muent en donneurs de leçons
Les «apéristes» de Grand Yoff accusent Abdoulaye Wade de vouloir imposer son fils Karim Wade à la tête du Parti démocratique sénégalais (Pds),  afin d’internationaliser le procès opposant ce dernier à l’Etat du Sénégal. C’est par un communiqué que la coordination de l’Alliance pour la République(Apr) a tenu à avertir les Sénégalais de ce qu’ils considèrent comme une des nombreuses «manigances» de l’ancien président de la République du Sénégal pour faire sortir son fils de prison. Et pour légitimer cette prise de pouvoir, Me Wade se servirait de faux candidats.


«La pièce du puzzle qui manquait à Wade pour internationaliser le combat est ainsi trouvée par cette commission de la honte démocratique qui va valider la candidature de Karim Wade face à des candidatures écrans, comme les sociétés écrans utilisées comme méthodes modernes de détournement ou d’enrichissement illicite», peut-on lire. La coordination affirme cependant que cette manière de procédé ne les étonne pas vu la personnalité de celui à qui il est confié le contrôle des candidatures : «le nom de Sada Ndiaye rappelle les coups fourrés antidémocratiques portés contre la République. Pourtant, c’est celui-là même qui a le contrôle des candidatures du Parti démocratique Sénégalais après la démission de de Me Madické Niang».


Selon ces partisans de Macky Sall, les Sénégalais ne sont pas dupes puisque l’issu des élections est déjà continue : «une telle stratégie qui devait passer d’abord par l’organisation de primaires où les militants du Pds allaient se prononcer directement par le vote pour choisir de façon démocratique, transparente et libre, celui qui va porter le flambeau du Pds passe, malheureusement, par la mise en place d’une commission composée de pro-Karim ayant déjà reçu le mot d’ordre.» 

Ousmane Demba Kane

Mardi 10 Mars 2015 - 13:26




1.Posté par Leuk le 10/03/2015 16:46
Eh bien donc ! Qu'est-ce qui vous empêche de dormir tant ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter