Prise en charge par le Sénégal de ses anciens chefs d’Etat : Macky dit niet aux revendications « hors normes » de Wade

Le président Macky Sall et son devancier Abdoulaye Wade ne parlent pas le même langage en ce qui concerne le traitement des anciens chefs d’Etat du Sénégal. Si Me Wade considère qu’il y a des manquements dans le traitement qui lui est dû en tant qu’ancien chef d’Etat, son successeur lui, parle d’une diversion créée par le secrétaire général libéral, pour lui détourner de l’essentiel.



Prise en charge par le Sénégal de ses anciens chefs d’Etat : Macky dit niet aux revendications « hors normes » de Wade
« Le président Wade l’a envoyé pour vous dire que depuis son départ de la Présidence, l’Etat du Sénégal manque à satisfaire totalement au traitement qui lui est dû en tant que chef d’Etat », fait savoir une lettre envoyée la semaine dernière à Macky Sall par l’ancien président de la République par l’entremise d’un proche collaborateur. Cependant, après avoir demandé à son chef du Protocole, l’ambassadeur Bruno Diatta de joindre l’ancien président de la République et de lui dire de « se dispenser de certains canaux pour m’entretenir des choses qui relèvent de la gestion de l’Etat », Macky Sall, selon une source citée par le quotidien « Libération », a jugé hors norme les exigences de son prédécesseur qui lui a listé certains frais que l’Etat du Sénégal rechigne à payer, avant de lui faire savoir qu’il ne pouvait se plier à ses exigences et d’enfreindre la légalité.


Par ailleurs, l’actuel chef de l’Etat a tenu à préciser qu’à ce jour, il a veillé à ce que le Sénégal respecte scrupuleusement ses engagements vis-à-vis de ses anciens chefs d’Etat, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, concernant leur traitement, faisant allusion au versement d’un salaire et à la mise en disposition de manière permanente d’un chauffeur, d’un secrétaire, d’un garde du corps, d’un maitre d’hôtel et d’un colonel de l’armée toutes les fois où ils auront à effectuer des déplacements au Sénégal.
 

Toutefois, cette posture du président Macky Sall qui parle de diversion et de volonté de détournement de l’essentiel de la part de Me Wade a fortement déplu à ce dernier, renseignent les mêmes sources.
 
 
 


Lundi 5 Novembre 2012 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter