Privé du renouvellement de son autorisation, le Café de Rome dans l’illégalité depuis deux ans

Dans l’illégalité la plus totale, le Café de Rome, un complexe comprenant un hôtel, un restaurant, un dancing et une salle de jeu, continue de faire tourner cette dernière, alors qu’il ne dispose plus d’autorisation. Et ce, depuis au moins deux (2) ans. Contraints à cette pratique, les dirigeants suspectent l’hôtel Terrou bi, un concurrent.



Privé du renouvellement de son autorisation, le Café de Rome dans l’illégalité depuis deux ans

C’est la guerre des hôtels. Le journal « libération » en parle: Le Café de Rome continue de faire fonctionner sa salle de jeux sans autorisation. Ce dernier permis de dix (10) ans qui lui a été octroyé, a expiré depuis deux (2) ans. Au moment où, enfonce la source, les autorités du ministère de l’Intérieur chargées de veiller à la régulation des salles de jeux semblent avoir fermé les yeux devant cette situation. Le pire selon nos confrères, le Café de Rome tourne dans l’illégalité mais il semblerait qu’il soit victime du deux poids deux mesures. Ayant déposé une demande de renouvellement de son autorisation, aucune suite ne lui a été réservée. Et dans le monde des jeux, ce retard profite au concurrent direct du Terrou bi qui dispose d’une salle de jeux.


Il ne manque pas des mauvaises langues pour jurer qu’il y a anguilles sous roche. 


Samedi 22 Mars 2014 - 12:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter