Prix Sakharov: l'épouse de Raif Badawi est venue chercher le prix

Le prix Sakharov a été remis ce mercredi matin au Parlement européen à l'épouse de Raif Badawi, car le blogueur saoudien -lauréta du prix- est toujours emprisonné dans son pays. Accusé d’atteinte aux valeurs de l’islam, il pourrait encore recevoir 950 coups de fouet.



« Censuré, emprisonné, flagellé, mais pas réduit au silence », le visage de Raïf Badawi, avec ses mots, surplombe l’assemblée. Une chaise vide rappelle la peine que le blogueur saoudien est en train de purger.

« Nous demandons une nouvelle fois sa libération inconditionnelle et immédiate », insiste le président du Parlement européen, comme celle de son avocat et de tous ceux dont le seul tort est d’avoir exprimé leur pensée, avant de poursuive avec ces mots de Raif Badawi : « La liberté d’expression c’est comme l’air que l’on respire, c’est le combustible qui nous permet de vivre ».

Ensaf Haidar brandit la photo de son époux qu’elle n’a pas vu depuis quatre ans et demande à l’assemblée de respecter une minute de silence pour les victimes des attentats du 13 novembre, comme l’a souhaité Raif Badawi.
source:rfi.fr

Dior Niang

Mercredi 16 Décembre 2015 - 13:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter