Pro ou anti-Morsi, les Egyptiens manifestent à la veille du deuxième tour du référendum

En Egypte, nous sommes à la veille de la deuxième phase du référendum sur le projet de Constitution voulu par le président Mohamed Morsi et rejeté par l’opposition égyptienne. Demain, samedi 22 décembre, les opérations de vote reprennent. Les islamistes et l’opposition vont de nouveau descendre dans la rue ce 21 décembre au Caire et à Alexandrie, pour mesurer leur force avant cette deuxième phase du référendum.



Pro ou anti-Morsi, les Egyptiens manifestent à la veille du deuxième tour du référendum
Aujourd’hui, vendredi 21 décembre, c’est manifestation contre manifestation : d’un côté, les Frères musulmans se mobiliseront à Alexandrie pour soutenir le projet de Constitution ; de l'autre, les opposants au président Morsi manifesteront au Caire sur la place Tahrir .Pour le moment, la place Tahrir est assez calme. Les opposants doivent converger vers Tahrir après la prière du vendredi, c’est-à-dire vers 13 heures TU (15 heures au Caire).

Les fameuses tentes blanches des opposants sont toujours plantées sur la place. Ce vendredi, cela fait exactement un mois et un jour qu’ils ont réinvesti ce lieu symbolique de la révolution pour dire non au projet de Constitution du président Mohamed Morsi. A la veille de la seconde partie du référendum, la situation déjà instable risque de se dégrader davantage.

Le procureur général d’Egypte, Talaat Ibrahim, qui avait démissionné lundi sous la pression des magistrats qui dénonçaient sa nomination comme une atteinte à la justice, est revenu sur sa décision.

Cette décision risque d’affecter la participation des magistrats au scrutin. Si ce référendum se fait en deux parties, c’est, parce qu'en Egypte, ce sont les magistrats qui supervisent l’opération de vote. Certains de ceux-ci, qui s’opposent au président Mohamed Morsi et à son projet, avaient déjà décidé de boycotter le scrutin la semaine dernière.

Rfi.fr

Vendredi 21 Décembre 2012 - 10:09


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter