Probabilité d’un 3e mandat pour Macky Sall: le ministre de la Justice dément Pr Babacar Guèye

Le ministre de la Justice met fin à la polémique sur la possibilité ou non de Macky Sall de briguer un troisième mandat consécutif. Ismaïla Madior Fall, par ailleurs Constitutionaliste a botté en touche l’affirmation de son collègue le professeur Babacar Guèye qui avait soutenu qu’en l’absence de dispositions transitoires, rien n’interdit au chef de l’Etat Macky Sall de se porter candidat en 2024 si toutefois il est réélu en 2019.



Probabilité d’un 3e mandat pour Macky Sall: le ministre de la Justice dément Pr Babacar Guèye

Le Pr Ismaïla Madior Fall a convoqué l’article 27 de la Constitution pour écarter toute possibilité pour le Président Macky Sall de briguer un troisième mandat consécutif. Le ministre de la Justice qui effectuait des visites dans les différents lieux de détention de Dakar soutient que sur ce sujet, la Charte fondamentale du Sénégal révisée en 2016 est sans ambigüité. Et a-t-il martelé sur cette question, aucun chef d’Etat ne peut briguer un troisième mandat consécutif.
 
 

Pr Fall a ainsi tenté de mettre fin à la polémique soulevée par la sortie de son collègue le professeur  Babacar Guèye, tout comme lui constitutionnaliste, qui avait soulevé les zones d’ombre entourant la Constitution votée par la majeure partie des électeurs sénégalais lors du référendum de 2016.


Ousmane Demba Kane

Jeudi 12 Octobre 2017 - 21:24




1.Posté par Leuk le 13/10/2017 20:25
Pr Ismaïla Madior Fall a raison sur tout son propos concernant l'Article 27 qui est sans ambiguïté !
Mais mais mais !
Malgré toute la clarté l'article 27, malgré toute la "bonne foi" du président Macky Sall, appuyée par la pertinence du Constituant, le Professeur Agrégé Ismaïla Madio Fal, Ministre de la Justice, Garde des sceaux;

Malgré tout, rien n'interdit à Macky Sall de se présenter pour un 3e mandat. Et mieux, le même Conseil Constitutionnel aurait à se référer à sa propre décision en 2012 concernant Wade.

C'est clair et net ! Il n'y a pas de rétroactivité en matière de loi constitutionnelle !
cf 22e Amendement des USA sous Harry Truman (Président 1945-1953).

MAY LEN NU JAM, WAAY!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter