Problèmes de l’UCAD : Désengorgement et discussions, préconise le président Sall



Tels sont les deux maîtres mots du président de la République après les malheureux événements à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar qui ont mené à la mort de Bassirou Faye. En effet, dès son retour au bercail après son séjour aux Etats-Unis et en France, le Chef de l’Etat n’occulte pas lesdits événements. Ce, tout d’abord pour formuler ses regrets. « Je voudrais surtout évoquer les événements regrettables survenus à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). J’ai suivi ces événements de près durant tout mon séjour à l’étrange. Une violence qui a occasionné des blessés parmi les forces de l’ordre et les étudiants et a malheureusement entraîné le décès de l’étudiant Bassirou Faye ». Dès lors, Macky de renouveler ses « prières pour le repos de son âme ».
 

Ensuite dira-t-il, « c’est une circonstance très regrettable et douloureuse pour sa famille endeuillée et pour nous tous. J’ai personnellement appelé ses parents, j’ai parlé avec son père, Mamadou Faye et je lui ai présenté mes condoléances, celles du gouvernement et de la Nation toute entière. En plus, j’ai envoyé une délégation à Diourbel, conduite par le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo et j’ai ordonné la prise en charge de tous les blessés par l’Etat ».
 

Avant d’annoncer, « une enquête rigoureuse est en cours afin que toute la lumière soit faite sur cet événement malheureux. Soyez assurés que les mesures idoines seront prises et l’enquête ira jusqu’à son terme ». En attendant, Macky de lancer, «un appel au calme et à la sérénité. La violence sur toutes ses formes ainsi que la violence verbale, n’a pas sa place à l’université. L’université doit rester un temple du savoir d’où jaillit la lumière de la sagesse. Le gouvernement continue de consacrer des efforts considérables au soutien de notre université de plus de 40 milliards de F CFA par an. A l’heure où je vous parle, 62.500 comptes bancaires des étudiants boursiers ont été approvisionnés et sont payés pour un montant de 30 milliards  347 millions de F CFA entre le mois de décembre 2013 et le mois de juin dernier et ceci de manière continue. Il est vrai qu’il y a eu retard dans la mise en place des bourses des mois de juillet et août ».
Mais indique-t-il l’un des problèmes majeurs, c’est que « l’UCAD a largement dépassé ses capacités d’accueil ». C’est pourquoi, décline le président Sall, « nous nous attelons à la désengorger avec la réalisation très prochainement de la deuxième université de Dakar, à Diamniadio et l’université agricole du Sine-Saloum, à Kaolack pour un montant de 65 milliards de F CFA pour chaque projet ».
 

Des travaux dont le démarrage se fera avant la fin de cette année ». Pour l’heure, préconise le Macky, « tous, gouvernement, enseignant, étudiants, et partenaires sociaux » doivent « travailler ensemble à la sauvegarde de notre patrimoine universitaire dans un esprit d’ouverture, de dialogue, de concertation afin qu’elle reste un pôle d’apprentissage dans l’excellence au service de la Nation ». Le successeur de Wade qui leur tend la main, se dit dans «les meilleures dispositions à l’endroit de tous les acteurs du monde universitaire pour dialoguer et trouver des solutions concertées aux problèmes qui se posent ». « Très prochainement, je vais rencontrer les acteurs à cet effet », sert le successeur de Wade. 


Lundi 18 Août 2014 - 14:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter