Procès Habré : «Le moment que nous attendions depuis 25 ans, a commencé », (Association des victimes)

Sous la houlette de son président, Clément Abaïfouta, l’Association des Victimes de Crimes du Régime d’Hissein Habré (AVCRHH) a mis à profit la pause observée à partir de 13 heures pour revenir sur la lecture de l’acte de renvoi de l’ancien président Tchadien devant les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE). Un moment que ladite partie attendait depuis 25 ans, selon leurs propres termes. «Enfin, nous sommes pris au sérieux», se réjouissent les victimes.



«Vous avez entendu hier et avant-hier la lecture devant les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) de l’ordonnance renvoyant Hissein Habré pour jugement. Comme nous, vous avez entendu la longue liste des horreurs subies par les victimes, la raison de ce procès, la raison de sa présence ici, la raison de sa mise en accusation pour crimes de guerre, crimes de torture et crimes contre l’humanité, la raison de notre présence ici. Hissein Habré était ici présent et a entendu cette lecture. Comme l’ont rappelé nos avocats ce moment était pour nous, survivants des crimes d’Hissein Habré, important, crucial : après cette lecture en présence de l’accusé, le procès de Hissein Habré, un moment que nous attendions depuis 25 ans, a maintenant commencé », campe l’AVCRHH.
 

«Nous avons reconnu dans cette lecture nos noms, ceux de nos frères et sœurs Tchadiens, ceux de nos amis, ceux de nos parents. Enfin, ce pour quoi nous nous battons depuis des années a pris forme ; entendre nos récits de la bouche d’autorités judiciaires, être pris au sérieux par des magistrats, être compris par le public Sénégalais », marquent les victimes qui se félicitent qu’«aujourd’hui au Sénégal, en Afrique, dans le monde entier, nul ne peut ignorer l’étendue des horreurs que le peuple Tchadien a subi de 1982 à 1990 sous le joug de Hissein Habré et la violence de son pouvoir… ».  


Mercredi 9 Septembre 2015 - 14:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter