Procès Habré: la chambre d'instruction entame sa mission d'enquête

Ce lundi 19 août, la chambre d’instruction du tribunal spécial basé à Dakar commence une mission de deux semaines au Tchad, afin d’entamer l’instruction du dossier Hissène Habré. Le 2 juillet, celui-ci avait été placé sous mandat de dépôt et inculpé de crimes de guerre, crime contre l’humanité et torture. Cette mission devrait permettre d’enquêter sur ces crimes commis entre 1982 et 1990 au Tchad.



Procès Habré: la chambre d'instruction entame sa mission d'enquête

Cette mission de deux semaines fait partie d’une commission rogatoire internationale. Elle permet de marquer le début de l’instruction du dossier. Les juges auditionneront des associations de victimes, des témoins à charge et à décharge. Ils ont également prévu de visiter des prisons datant des années 80, ainsi que deux sites supposés abriter des charniers.

En juin déjà, lors d’une première mission d’exploration au Tchad, Mbacké Fall, le procureur général des chambres africaines, avait visité des fosses communes et des charniers. « La répression n’a épargné aucun secteur de la société », avait-il ensuite expliqué à la presse. « Qu’ils s’agissent d’opposants, de familles ou de simples enseignants, cette torture a été pratiquée de manière systématique », avait-il conclu.

Invités à participer à cette mission, les avocats de Hissène Habré ont décliné l’offre. « Il n’est pas question d’assister à cette mascarade judiciaire », affirme maître El Hadji Diouf. Habré et ses avocats estiment en effet que le procès sera mené de manière inéquitable.


Dépêche

Lundi 19 Août 2013 - 10:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter