Procès Karim Wade : « Selon mes amis, tu ne dis pas ce qu'ils veulent entendre, moi je l'ai fait, on m'a laissé partir » Elimanel Diop à Pierre Agboba

A la reprise, l'interrogatoire de Pierre B Agboba dans le cadre de sa supposée complicité avec de Karim Wade a révélé plus qu'on en croyait. On pourrait même dire que les masques commencent à tomber pour laisser place à la véritable nature des personnes. En plus des révélations lors de son interrogatoire d'hier, ses déclarations sur Elimanel Diop ne sont pas rassurantes en ce qui concerne la manière dont certaines ont pu se tirer d'affaire dans cette histoire.



Procès Karim Wade : « Selon mes amis, tu ne dis pas ce qu'ils veulent entendre, moi je l'ai fait, on m'a laissé partir » Elimanel Diop à Pierre Agboba
Plus conciliante que le parquet spécial, la Cour a cherché lors de son interrogatoire sur M. Pierre B Agboba, comment une société entièrement détenue par des inconnues à savoir Paul Sarr et Madeleine Sarr ont pu gagner d'aussi grand marché. « C'est la situation que la Cour ne comprend pas et qu'on voudrait bien comprendre », lance le président Henri Grégoire Diop. Mais M. Agboba n'a pas voulu trop avancer sur ce terrain. Ainsi, il ne s'est pas gêné de le faire comprendre à la Cour. « Il me semble que cette question ne peut nullement m'être destinée. Je pense que cette question devrait s'adresser à ceux qui sont détenteurs de la société », renseigne M. Agboba.

Lors de son interrogation il est revenu sur la mission qu'Ibrahima Aboukhalil et Pape Mamadou Pouye lui avaient confiée lors de la première phase de leur partenariat. « Cette mission est d'expertise et de consultance. Elle consistait à aider à élaborer le manuel de soumission des marchés et le recrutement des employés pour Ahs. Cette mission a duré environ 4 mois au Sénégal », selon M. Agboba.

En faisant sur l'interrogatoire, un des avocats qui assurait sa défense est revenu sur interrogatoire devant les enquêteurs de la commission d'instruction de la Crei. Il lui a posé la question savoir quelle l'orientation prenait son interrogatoire. « On savait bien que les questions étaient bien orientés. Toutes les questions tournaient autour de savoir si Karim Wade était derrière les actionnaires de Ahs », révèle M. Pierre B Agboba.

Concernant l'Ancien Dg de Ahs Sénégal, Elimanel Diop, les déclarations de M. Agboba n'ont pas du tout était rassurant. En effet, répondant à la question de son avocat, sur une rencontre qu'il aurait eu avec M. Elimanel Diop, il a narré devant la Cour, « J'ai eu la surprise de savoir que M. Diop est le DG administratif de l'hôtel (King Fahd Palace) où j'étais cantonné depuis 4 mois. Apres quelques jours, il m'a appelé pour me demander si j'étais bien traité, mais aussi qu'il voulait me voir...

On s'est rencontré à côté de la piscine. Il m'a dis que ses amis lui ont rapporté que j'étais très rigide. Que je ne veux pas dire ce qu'ils veulent. Si tu veux, je peux t'amener voir mes amis. Moi, tu vois, j'ai dit ce qu'ils voulaient entendre et on m'a laissé partir et je peux même voyager...

Je lui ai répondu que s'il veut me rendre service, il n'a qu'à aller voir ses amis pour leur dire que les déclarations qu'il a faites à mon encontre étaient fausses. Il m'a promis qu'il allait m'appeler ce qu'il n'a jamais fait. Depuis je ne l'ai plus vu jusqu'à ma mise en demeure ».


Jeudi 11 Septembre 2014 - 00:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter