Procès Karim Wade : les déclarations à montrer des talents d'éloquence et de provocation



Procès Karim Wade : les déclarations à montrer des talents d'éloquence et de provocation
Le Crei en est fin pour l'instant avec l'interrogatoire du Béninois Pierre Agboba, co-prévenu de Karim Wade pour complicité d'enrichissement illicite. Mais, le président de la Cour Henri Grégoire Diop a auparavant rassemblé à la barre les autres prévenus au cas où ils auraient des questions pour M. Agboba.

Et comme cela est devenu la coutume chez eux, Karim Wade et pape Mamadou Pouye, se sont refusé toute question envers leur co-prévenu. Mais après performance d'éloquence devant la Cour, on serait surpris que Karim « le prisonnier politique » se refuse à un petit discours, à l'endroit de M. Agboba.

« Je vous présente mes condoléances..., je tiens à vous dire que le chantage, les menaces, et les harcèlements dont vous avez fait l'objet ne représentent pas le Sénégal, mais plutôt découlent d'un complot mis en place par une minorité. Au nom des Sénégalais, je m'excuse », lance Karim Wade sous le nez des membres de la cours.


Mardi 16 Septembre 2014 - 12:34




1.Posté par Leuk le 16/09/2014 14:06
Eh oui!

Sur le sol sénégalais, l'Arc-en-ciel qui trône au-dessus de nos têtes nous fait voir de toutes les couleurs même celles des « printemps arabes ».

Il ne leur reste qu'à déterrer des cadavres pour les faire témoigner. Et cela ne surprendrait guère quand on en sait un peu sur l'histoire de la CREI (Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite) qu'ils ont ressuscitée pour liquider l'Adversaire.

A bas l’Arbitraire !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter