Procès Karim Wade – plaidoiries : Felix Antoine Diome fait feu de tout bois contre Wade-fils



Procès Karim Wade – plaidoiries : Felix Antoine Diome fait feu de tout bois contre Wade-fils

Cheikh Tidiane Mara Procureur spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) a fait le réquisitoire introductif du parquet spécial. Il a fait un rappel du contexte des poursuites engagées contre Karim Wade et ses co-prévenus. Selon lui, Wade-fils menait un train de vie sans rapport avec ses revenus légaux. « Les revenus que Karim Wade aurait pu gager s'élève 504 millions de Francs pour toutes les fonctions qu'il a eu a exercé au sommet de l'Etat du Sénégal » selon le procureur spécial.

Felix Antoine Diome, le substitut du procureur près de la Crei, a commencé par faire savoir qu'un jour, Me Ciré Clédor Ly lui avait lancé, « vous n'êtes pas à votre place », en le voyant sur la chaise de substitut de procureur spécial prés de la Crei. « Aujourd'hui, c'est moi de vous le dire. Maître, vous n'êtes pas à votre place.. C'est ici que cela se passe ».

Poursuivant son réquisitoire, le substitut du procureur spécial a lancé devant la Cour, « j'ai un crédit d'explication ». Selon lui, cela est du fait qu'il avait laissé à la défense le terrain de la presse. Ainsi, il a lancé à ceux qui demandent des preuves de la culpabilité de Karim Wade que « les témoignages font partie de preuves reconnues par les dispositions du code pénal ».

Parlant de l'absence de traces liant Karim Wade aux sociétés épinglées, il crie à qui veulent l'entendre que « si le nom de Karim Wade n'apparaît pas, c'est parce que les actes et statuts de ces sociétés sont entachés de faux du début à la fin ».

Dans cette histoire rien que pour les biens au nom du prévenu principal qu'est Karim Wade, sont largement supérieurs à ses revenus légaux. Cela suffisait largement pour le faire condamner pour enrichissement illicite. Mais Antoine Felix Diome n'a pas voulu se limiter à cet état de fait. Il a tenté de montrer que même les sociétés où sont noms n'apparaît pas sont en réalité à Karim Wade.

« Les documents qu'ils sont eux même produits sont entachés de faux, car, ils sont totalement contradictoires. Les documents mis dans le dossier son en totale contradiction avec les relevés bancaires et les retours des commissions rogatoires de Luxembourg » renseigne le procureur Felix Antoine Diome.

Le parquet a listé un certain nombre de biens au nom de Karim Wade et que ses revenus légaux ne pouvaient pas obtenir. C'est le compte bancaire au niveau de Monaco, où il a été découvert un montant de 2 millions de dollars, 4 millions de dollars en deux versements effectué par Karim Wade ; deux maisons en son nom à Dakar, un immeuble, un parking de plus de 4 voitures. Et pour l'essentiel de ces biens Karim Wade a simplement répondu que ce sont des biens offerts par son père Me Abdoulaye Wade.

Selon le substitut du procureur, « les prévenus sont très forts dans le sens qu'ils ne reculent devant rien. Même si vous les prenez la main dans le sac, ils ne s'avouent pas vaincus et vont aller vous trouver une pirouette pour expliquer leur magouille ». 



Mercredi 18 Février 2015 - 03:38




1.Posté par Leuk le 18/02/2015 12:15
Ces propos montrent bien que lui aussi s'intéresse bien à ce qui passe dans la Presse et les Médias, ce 4e Pouvoir.

Toujours est-il que lui et Mara, ils sont dans leur rôle comme l'a été Alioune Ndao, celui de Procureur ! Pourvu qu'ils restent aussi « sous contrôle ». Faisant bien la part des choses!

Mais la bizarrerie est dans le Réquisitoire du Parquet Spécial, c'est l'insignifiance de la peine d'emprisonnement de 7 ans par rapport aux crimes économiques attribués à Karim Wade et codétenus (la Bande des Maristes), par rapport aussi et surtout à la peine infligée aux jeunes manifestants de Colobane dans l'affaire du meurtre en foule du policier Fodé Ndiaye, 20 ans de prison ferme. Et pourquoi c’est empressement à tabler sur une Non-Eligibilité de Karim Wade !?

Tout est clair ! Le peuple a fini de comprendre ... Et demain fera jour !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter