Procès Karim Wade : un traitement princier pour les avocats de l'Etat sous la surveillance du Gign



Procès Karim Wade : un traitement princier pour les avocats de l'Etat sous la surveillance du Gign
La fin justifie le dispositif. En effet, les éléments du Groupement d'intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) sont affectés à la garde rapprochée des avocats de l'État. Le procès de Karim Wade portant sur enrichissement d'un montant de 117 milliards est loin d'être un petit enjeu pour l'État du Sénégal. Conscient du fait que sa victoire passera surement par la belle prestation de ses avocats, le régime ne lésine pas sur les moyens.


Me Yérim Thiam et Cie sont toujours accompagnés d'un élément des corps d'élite, même dans la Salle d'audience. Il faut reconnaitre que ce traitement n'est rien comparé aux autres avantages dont bénéficient les avocats de l'État.


Selon l'Observateur, en plus des honoraires à coût de millions, les avocats ont droit à un traitement princier. Des sources attestent que les avocats de l'État du Sénégal sont logés dans les plus luxurieux hôtels de la place.


Mardi 5 Août 2014 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter