Procès Karim et Cie: Bibo Bourgi retourne à Paris

La demande a été faite le 9 février dernier par le conseil du témoin dit clé de l'affaire, Me Baboucar Cissé. Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi doit s'absenter. Ce, pour 15 jours pour des soins post-opératoires à Paris.



Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi doit retourner à l'hôpital général Georges Pompidou de Paris pour des soins post-opératoires. Il a déposé une nouvelle demande d'autorisation de sortie du territoire le 9 février dernier à la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI). Dans le document déposé sur la table du président Henry Grégoire Diop et Cie, les avocats de Bibo Bourgi y ont joint comme pièces à conviction, les certificats médicaux des médecins soignants du prévenu.


Médecins qui expliquent qu'un suivi post-opératoire s'impose. Et il doit se présenter à la fin du mois de février pour réévaluation sur la base des résultats d'une échocardiographie le 24 février 2015. Une décision motivée par le "risque de progression légionnelle dans les six (6) mois suivant l'intervention", relaie "l'Observateur". Un départ qui risque d'intervenir au moment où le procès du siècle en est à sa dernière partie, celle des plaidoiries qui commencent ce lundi. A la barre, dernièrement, Bibo Bourgi n'a pas manqué de scander que Karim Wade ne peut rien lui apporter, surtout pas des terrains encore moins des sociétés, lui qui avait 21 terrains à sa naissance et créé sa première société à 21 ans. 


Samedi 14 Février 2015 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter