Procès Karim: la défense dans tous ses états



Avant tout, les avocats de Karim ne veulent plus du juge Henry Grégoire Diop. Mes Ciré Clédor LY, Seydou Diagne, Demba Ciré Bathily, Olivier Sur soutiennent qu'il est partial. «Vous avez tous constaté la partialité du président de la Cour. Depuis le début du procès, il n’a jamais eu une attitude neutre. Chaque fois qu’il y a un incident opposant les avocats des prévenus à ceux de la partie civile, c’est la cour qui prend la défense de la partie civile et qui répond à sa place. Ce n’est pas juste et c’est fausser les règles d’un procès où les parties viennent en armes égales », s'écrie Selon Me Clédor Ly pour qui la Cour a déjà décidé de condamner Karim Wade.


«Ce qui s’est passé aujourd’hui est horrible. Mon opinion, c’est que l’objectif visé est un objectif personnel du président de la République à savoir que Karim ne devrait pas pouvoir se présenter en 2017", indique le conseil de Wade-fils de dire: "Je vous garantis qu’il ne présenteront jamais une preuve crédible et admissible en droit d’une seule des accusations contre Karim ». C'est dans le même sens qu'intervient Me Corinne Dreyfus Schmidt, avocate de Bibo Bourgi. La robe noire menace: «Je n’ai jamais vu un tel manque de dignité, d’humanité et de respect pour l’être humain. J'ai été choquée quand j’ai vu Bourgi se sentir mal et être mis sur une civière. Je mets au défi un médecin sénégalais de prendre la responsabilité d’opérer Bourgi. Cette Cour a tout pouvoir de décider de la vie et de la mort de cet homme et nous n’avons aucun recours. Ce qui se passe est extrêmement grave et c’est inquiétant", lance-t-elle.


Mercredi 3 Septembre 2014 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter