Procès Pistorius: derniers débats avant l’annonce de la sentence

En Afrique du Sud, c’est la dernière ligne droite dans le procès Pistorius. Toute la semaine, l’accusation et la défense ont appelé de nouveaux témoins et ce vendredi, l’avocat et le procureur débattent de la peine qui doit être prononcée contre l’athlète sud-africain reconnu coupable d’homicide par négligence. En l’absence de peine prédéfinie, Oscar Pistorius peut repartir libre avec une grosse amende, être placé en résidence surveillée ou écoper d’une peine de 15 ans d’emprisonnement.



Procès Pistorius: derniers débats avant l’annonce de la sentence

Les plaidoiries finales représentent leur dernière chance de convaincre la juge. A l’issue de son réquisitoire, le procureur devrait réclamer une peine de prison ferme contre Oscar Pistorius. Un haut responsable des services pénitentiaires a expliqué devant la cour que l’athlète pouvait être incarcéré dans de bonnes conditions, malgré son handicap. Ce témoin assure que l’aile médicalisée de la prison centrale de Pretoria possède des cellules individuelles ainsi que des baignoires. « Nous sommes en mesure d’accueillir l’accusé, ses droits fondamentaux seront respectés », a promis ce haut fonctionnaire.
 

Assignation à résidence 

Au contraire, plusieurs témoins de la défense ont estimé que la prison n’était pas adaptée pour un homme vulnérable comme Oscar Pistorius. Son avocat plaide donc pour une assignation à résidence et des travaux d’intérêt général. « Une peine utile à la société », a-t-il ajouté. Mais une peine aussi légère est impensable pour la famille de la victime. La cousine de Reeva Steenkamp a demandé devant la cour « une punition sévère » contre le sportif, avant de lancer : « Il faut montrer à la société qu’on ne peut pas s’en tirer comme ça ». Pour sa part, le procureur Gerrie Nel a requis « une longue peine de prison ».


Rfi.fr

Vendredi 17 Octobre 2014 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter