Procès de Karim : Pape Diop face à Cheikh Tidiane Ndiaye

L’ancien Président du Sénat était bien à la barre ce lundi. Pape Diop a été même confronté au journaliste non moins ancien Directeur général de la société AN Média Group. Leurs déclarations divergent en tout point. L’ancien dignitaire libéral cite Wade-père. Au moment où le journaliste mouille le fils détenu depuis le 17 avril dernier dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis.



Procès de Karim : Pape Diop face à Cheikh Tidiane Ndiaye
Confrontation à la barre ce lundi matin entre Pape Diop et Cheikh Tidiane Ndiaye autour de la création de la société AN Média Group. Sur ce point, le journaliste face à la Cour au courant de la semaine dernière, persiste et signe. A savoir que c’est Karim qui lui a dit d’aller chez Pape Diop qui lui a remis l’argent. Version que réfute l’ancien dignitaire libéral qui cite pour sa part, Wade-père. En effet, selon Pape Diop, c’est le président Wade qui lui a demandé de donner 50 millions de F CFA, somme qu’il a par ailleurs décaissé des caisses du PDS (Parti Démocratique Sénégalais) pour la création de la chaîne de télévision, Canal Info News qu’abrite la société An Média. Invité à la barre pour poser des questions aux deux témoins, l’ancien ministre sous le règne de son père, de préciser n’avoir aucune question à poser.


Ce, avant de regagner son box.  A noter l’échange de piques acerbes que cette confrontation n’a pas manqué de soulever entre la défense et la partie civile. «Un témoin n’est pas tenu d’apporter la preuve de ses déclarations » car étant en «lui-même, un élément de preuve», assène Me Yérim Thiam de la partie civile. Le témoin ne « peut pas venir à la barre » et « raconter » tout ce qu’il veut, « il doit éclairer la Cour ». D’autant plus qu’il est le seul à soutenir qu’il y a eu une réunion chez Pape Diop, réplique Me Madické Niang qui précise auparavant que les « observations » de son  confrère  (Me Thiam) de l’autre partie, n’est pas pour lui plaire.


«Le témoin ne peut pas se suffire à lui-même », enfonce Me Seydou Diagne toujours de la défense pour qui, il n’est pas question pour un « témoin de venir faire des déclarations gratuites ». D’autant plus, selon lui qu’"il y a témoin et témoignages ». Pire, selon la robe noire, « si c’est sur ce genre de témoignages qu’ils se fondent, c’est mal parti pour la partie civile». Ce sont sur ces entrefaites que Wade-fils est encore convoqué à la barre pour être « confronté » à Cheikh Tidiane Ndiaye. Ce, après que le Président Henry Grégoire Diop a donné à Pape Diop la permission de voyager. Mais à la condition de laisser ces coordonnées pour se mettre à la disposition de la Cour pour d’éventuelles confrontations ou auditions. Mais Karim n’a aucune question pour le journaliste. De même que son co-prévenu, Pape Mamadou Pouye.

 
Remercié par la Cour, Cheikh Tidiane Ndiaye pourrait toutefois revenir à la barre sous peu, pour une confrontation avec Mansour Gaye. C’est une requête de la défense de Karim, soulevée par Me Ciré Clédor LY. Concernant Mansour Gaye, l’ancien DG d’An Média a déclaré que c’était le « bras prolongé de Karim » dans An Média. 


Lundi 10 Novembre 2014 - 13:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter