Procès de Karim Wade : Alioune Tine demande "la liberté provisoire" pour wade-fils...

Le Directeur d'Amnesty international pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Alioune Tine a appelé, hier, toutes les parties au procès de Karim Wade et Cie à faire preuve de responsabilité. Invité d'une émission, il n'a pas manqué de demander la liberté provisoire pour Karim Wade.



Le nouveau Directeur d'Amnesty international pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Alioune Tine s'est prononcé sur le procès du fils de l'ancien Président de la République du Sénégal, en l'occurrence Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite présumé portant sur la somme de 117 milliards de F CFA. « Avec le procès de Karim Wade, nous avons besoin de sérénité et de responsabilité venant de toutes les parties. Et on sache que c'est un enjeu pour la justice sénégalaise », a souligné Alioune Tine, lors de l'émission « Grand jury » de la Rfm.

Selon lui, « ce qui se passe présentement, ne donne pas une image très reluisante. Ce n'est pas bien pour l'image de la justice ». Il ajoute, « je pense que tout le monde doit faire preuve de responsabilité, aussi bien au niveau de la partie civil qu'au niveau de la défense. Les gens doivent faire preuve de responsabilité pour que le procès puisse se dérouler dans les règles de l'art ».

L'ancien patron de la Rencontre africaine des droits de l'homme (Raddho), la vérité doit jaillir dans ce procès, pour qu'on puisse savoir comment les deniers publics ont été gérés. Mais dit-il, « il faut le faire dans le respect des droits humains et dans le respect d'un procès équitable », renseigne M. Tine.

Dans le même sillage, il a réclamé la liberté provisoire pour le prévenu Karim Wade qui depuis quelque temps, a refusé de comparaitre, soulignant qu'il n'y a pas suffisamment de garanties pour un procès équitable. « Je l'ai réclamé. Il faut lui donner la liberté provisoire. Quand on parle de présomption d'innocence, si vous avez des garanties de représentation, si on vous ôte votre passeport et vous êtes sous contrôle judiciaire, on sait que vous êtes là. On n'a pas besoin de vous mettre en prison », argumente le Directeur d'Amnesty international pour l'Afrique de l'Ouest et du centre.

Tout de même Alioune Tine, a déploré le refus de comparution de Karim Wade ainsi que la suspension de participation au procès de ses avocats.


Lundi 26 Janvier 2015 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter