Procès de Karim: l’audience de tous les dangers

Wade-fils a-t-il pu trouver des avocats en l’espace d’un après-midi pour assurer sa défense ? C’est la question du jour.



C’était le mercredi de tous les incidents. L’audience d’hier a été suspendue par deux (2) fois dans la même journée. D’abord, c’est l’expulsion de l’un des avocats du fils du président sortant, Karim. Ceci dans la matinée. Ensuite, la requête formulée par le prévenu lui-même, dans l’après-midi. Son pool d’avocats qui parle de « violation des droits de la défense » ayant boudé la salle 4 du Palais de Justice, Wade-fils veut constituer une nouvelle défense.  


Dès lors, Karim aurait souhaité avoir plus de temps mais ne l’aura pas. Sa demande sera rejetée par la Cour qui lui donne jusqu’à ce jeudi-matin pour «trouver des avocats». Sur place hier, les partisans du célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis de prévenir que l’audience de ce jeudi n’aura pas lieu. Selon eux, «Karim a été tabassé». Et ils ne laisseront pas passer. 


Jeudi 15 Janvier 2015 - 04:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter