Processus d'intégration communautaire: la loi instituant la carte d'identité biométrique CEDEAO votée



Processus d'intégration communautaire: la loi instituant la carte d'identité biométrique CEDEAO votée
Les parlementaires l’ont voté hier. Il s’agit du projet de loi instituant la carte biométrique de la CEDEAO. Ce qui entre dans le processus d’intégration communautaire et la libre circulation des personnes. «Cette carte aura l’avantage de supprimer la carte de séjour obligatoire pour les citoyens qui souhaitent rester plus de trois (3) mois dans un pays autre que le leur. Une mesure qui est en contradiction avec le principe de libre circulation des personnes et des biens prévu par les textes de la CEDEAO», explique le ministre de l’Intérieur.
 
Abdoulaye Daouda Diallo de préciser que la nouvelle carte dont l’entrée en vigueur est prévue dans le deuxième semestre de l’année 2017 bénéficie de 17 applications. Autrement dit, «comme une puce électronique, elle pourra servir de carte de santé, de permis de conduire ou même de carte bancaire».
 
Le projet de loi composé de six (6) articles : «L’article 1 porte sur l’instauration de la carte biométrique. L’article 2 précise qu’elle est obligatoire pour les citoyens d’au moins 15 ans et peut être délivrée à ceux âgés d’au moins cinq (5) ans. Cette précision répond aux critères de confection des passeports».
Sur le coût de la confection, la tutelle indique qu’ «on ne peut rien dire avec certitude sur cette question » car «le coût de l’opération ne peut pas être connue avant l’adoption de la loi ». Et ce, d’autant plus que «c’est seulement après que va être lancé l’appel d’offres. Les cartes d’identité actuelles ont coûté 7000 F CFA la pièce et il est permis de penser qu’avec les avancées technologiques les coûts pourront baisser». 


Samedi 5 Mars 2016 - 10:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter