Production et gestion des titres de Transports : l’ARMP casse le marché et fait plonger Gemalto



L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a annulé l’attribution provisoire du marché de concession relatif à la production et la gestion des titres de transports routiers biométriques sécurisés ainsi que la production et la pose de plaques d’immatriculation sécurisées.

A la suite d’un appel d’offres international, le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement (MITTD) avait attribué le marché à Gemalto pour 9,2 milliards de francs CFA. L’un des soumissionnaires, M2M Group-Selp-Tiger-It, avait introduit un recours qui avait conduit à la suspension provisoire de l’attribution provisoire. Mais, après avoir « jugé » l’affaire sur le fond, le juge des marchés publics a annulé la procédure d’attribution comme l’atteste la décision numéro 265/16/Armp/Crd du 14 août.

Dans son recours, le groupement M2M groupe- Selp-Tiger-It avait fait remarquer à l’Armp que Gemalto n’aurait pas respecté le critère relatif à la production obligatoire d’échantillon de plaque d’immatriculation, comme requis par le Dossier d’appel d’offres (DAO).

N’empêche l’Armp a annulé la proposition d’attribution provisoire avant d’ordonner la reprise de l’évaluation des offres financières. Une décision qui fait grincer des dents à Gemalto informe « Libération ». 


Mardi 6 Septembre 2016 - 09:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter