Production laitière au Sénégal : Le faible rendement s’explique par un problème d’alimentation, selon un expert



Le Professeur Shlomo Sasson qui un expert agronome Israélien a expliqué dans un entretien qu’il nous a accordé que «le faible rendement de la production laitière au Sénégal s’explique par un problème d’alimentation». Car pour lui, il y a ici des races ou des croisements qui peuvent permettre une très bonne production laitière. «Le problème se trouve au niveau de l’alimentation» a-t-il soutenu avant d’ajouter : «pour une bonne production laitière, c’est un ensemble de facteur. Il y a le facteur génétique, le facteur alimentaire et le facteur de management».

Cet Israélien dont le pays détient le record mondial de production de lait, par vache laitière, qui varie entre 12 000 et 13 000 litres par an et par vache ce qui fait plus de 40 litres par vache et par jour, a d’ailleurs mis sur pieds un plan démonstratif pour le Sénégal. «Dernièrement j’ai fini un plan démonstratif. Comment préparer une portion d’alimentation balancée pour une vache laitière qui produit en moyenne entre 20 et 25 litres par jour alors que la moyenne ici dans les étables professionnels atteint à peu près 10 litres par jours. Je ne parle pas de petits producteurs, là on peut s’attendre à 4 litres par jour»a-t-il dit avant de préciser: «je parle de quelque chose de bien professionnel». Mr Shlomo Sasson d’expliquer que: «le moment où la vache reçoit une portion bien balancée, bien planifiée, il n’y a aucune raison qu’elle ne produise pas du lait, qu’elle le veuille ou pas».

Il a, toutefois, fait savoir que «le Sénégal a assez de moyens pour produire suffisamment de matières premières pour cette alimentation balancée, équilibrée. Maintenant pour produire l’alimentation, il faut des systèmes d’irrigation, des machines agricoles, des engrais disponibles et avancée».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Dimanche 22 Août 2010 - 14:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter