Profanation de tombes: Inculpé et placé sous mandat de dépôt, Saër Gningue, le fossoyeur à Rebeuss

Le tristement célèbre Saer Gningue a passé sa première nuit en prison. Il est poursuivi pour les délits de « sorcellerie et violations de sépultures » dans l'affaire de la profanation de tombes au cimetière de Pikine.



Il ne s'en est pas sorti. Après son déferrement hier par la police de Pikine devant le procureur de Dakar, le fossoyeur du cimetière de Pikine a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le procureur de la République. Son placement sous mandat de dépôt intervient à la suite de macabres découvertes récurrentes d'exhumations de corps dans le cimetière municipal de Pikine. Quatre (4) cas se sont produits en l'espace d'une semaine.  Un vieil homme et un bébé exhumés le vendredi 4 décembre 2015, deux autres corps ont encore été exhumés, ce mardi.


Interpellé par la police, le fossoyeur est passé aux aveux en précisant toutefois qu'il ne pouvait pas livrer les noms des commanditaires de ces actes. Selon ses termes, Saër Gningue préfère mourir que de lâcher ses noms. Placé sous mandat de dépôt, il risque trois (3) mois à un (1) an de prison en plus de payer une amende. 



 


Jeudi 10 Décembre 2015 - 08:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter