Projet de révision constitutionnelle-Thierno Bocoum déplore l’absence de dialogue

Le député Thierno Bocoum, du parti Rewmi regrette la démarche entreprise par le président de la République Macky Sall, dans le cadre du projet des réformes constitutionnelles, le membre du parti Rewmi dénonce l’absence de concertation. Un projet rendu public dimanche par le président de la République.



Projet de révision constitutionnelle-Thierno Bocoum déplore l’absence de dialogue
« On parle de réformes consensuelles. J’ai bien écouté le président de la République le 31 décembre parler. Je me pose la question de savoir,  s’il y a eu consensus, c’est autour de quoi et avec qui, parce que ces réformes-là, n’ont jamais été soumises à l’appréciation des acteurs politiques ou des membres de la société civile. C’est le président de la République lui-même qui a décidé », s’indigne le député à l’Assemblée nationale, selon le site d’information ligne directe.

Sur le plan pratique, Thierno Bocoum se pose certaines questions : « est-ce que ce document a été déjà soumis au conseil constitutionnel, oui ou non ? Si c’est le cas peut être que le Président a déjà requis l’avis du Conseil constitutionnel et du au président de l’Assemblée nationale et qu’on va directement vers le référendum. Si tel est le cas, Ce qui reste à faire, c’est indiquer la date du référendum », fulmine-t-il.

« Si maintenant, il n’y a pas encore l’avis du Conseil constitutionnel, on voudrait savoir quelle est la position du Président sur l’avis du Conseil, parce que de plus en plus, ses proches veulent nous faire croire que l’avis Conseil doit l’emporter sur la décision du Président, il le lie. Ce qui ne reflète pas la réalité », pense, Thierno Bocoum du parti Rewmi membre des partis de l’opposition.

Khadim FALL

Lundi 18 Janvier 2016 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter