Projet du train express Dakar-Aibd : la France impose un gré à gré de 3 205 450 euros

La mise en œuvre du projet de train express Dakar – Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) a été confiée, sans appel d'offres, au Français Systra dont une partie du capital est contrôlée par les Bnp Paribas et la Sncf.



Projet du train express Dakar-Aibd : la France impose un gré à gré de 3 205 450 euros
Les autorités Sénégalaises ont subi une pression discrète de la France pour donner Projet du train express Dakar-Aibd  et faire un forcing à laquelle s'est opposée la Direction Centrale des Marchés Publics (DCMP), alors que l'Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), muselée par lettre-directive, n'a pu que constater le fait. Le montant du gré à gré s'estime à 3. 205. 450 euros soit 2 095 992 832 de francs CFA. Les autorités

La DCMP a refusé de cautionner le projet d'entente directe par lettre numéro 006591/Dcmp/64 du 04 décembre 2014. L'argument présenté pour justifier le choix porté sur l'entreprise française est qu'elle a réalisé une étude de faisabilité du projet de train devant relier la banlieue.
Mais, il s'avère que l'Agence française de développement qui finance le projet a écrit au ministère de l'Economie, des Finances et du Plan pour avertir que les fonds ne seront plus disponibles si les études n'étaient pas réalisées au plus tard au 31 décembre 2014, informe le journal « Libération ».


Mercredi 24 Décembre 2014 - 11:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter