Projets de loi à l'Assemblée nationale: Djibo Leyti KA déclare la guerre au cumul de fonction et à la transhumance



Projets de loi à l'Assemblée nationale: Djibo Leyti KA déclare la guerre au cumul de fonction et à la transhumance

Pour continuer à garder son manteau de président de la République et celui de l'Alliance Pour la République (APR)Macky Sall devra activer sa majorité parlementaire. Il le faut pour empêcher le vote de la proposition de loi, interdisant le cumul de toute autre fonction avec celui de président de la République du député non-inscrit Djibo Leyti KA qui motive sa décision par le fait que « le président de la République définit la politique de la nation. Il est le garant de l'indépendance de l'unité et des cohésions nationales. Il assure la continuité de l'Etat. En conséquence, il est souhaitable qu'il soit hors de portée des polémiques et conflits partisans dans lesquels baignent l'activité des parties politiques ».


Souhaitant que le texte soit une loi, il décline ainsi : « l'article 1 : les fonctions du président de la République sont incompatibles avec celles des dirigeants des partis politiques. Article 2 : cette disposition est non révocable ».


Le patron de l'Union pour le Renouveau Démocratique (URD) a par ailleurs déposé une autre proposition de loi relative à la transhumance politique. « Un phénomène qui est en passe de menacer la démocratie sénégalaise. Il s'agit des hommes et des femmes politiques qui changent de camp, d'un partie à l'autre chaque fois qu'il y a alternance à la tête de l'Etat », définit le leader de l'URD qui pour combattre le phénomène, réclame que « tout député qui démissionne de son parti" soit "automatiquement déchu de son mandat ». Il ne se limite pas là, car il propose que la disposition soit élargie à tout titulaire de mandat, élu sur la liste d'un parti ou d'une coalition de parti.



Vendredi 28 Mars 2014 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter