Prolongation des locales : Après les avoir limogé, Macky « traque » les ministres défaits

Le Président Sall ne fait pas dans la dentelle. Contre les ministres qui ont perdu lors des dernières locales, il n’y va pas de mains mortes dans les sanctions. Après les avoir limogé, il entend saisir l’Inspection Générale d’Etat (IGE) et la Cour des Comptes. Deux services de contrôle étatiques qui seront actionnés, avec comme instruction, d’aller en mission dans les différents départements ministériels ciblés.



Aminata Touré et ses anciens ministres limogés à l’issue des résultats des dernières élections locales, sont prévenus. Après la gestion, commence la traque pour eux. Le président Sall va actionner l’IGE et la Cour des comptes. Avec comme principal instruction d’aller au niveau des différents départements ministériels et auditer.


Les résultats et recommandations des investigations seront remis au Président de la République. « Au cas où d’anciennes autorités gouvernementales seraient épinglées dans leur gestion au cours de leur passage dans lesdits ministères où mêmes Directions générales de sociétés publiques ou parapubliques, aucune faiblesse ne pourrait être reprochée au Chef de l’Etat dans la veine des sanctions administratives ou judiciaires à prendre. Cela est clair, le Président Macky Sall n’a jamais été dans des dispositions de servir de parapluie à quelqu’un ou que son parti soit le refuge de délinquants économiques et financiers reconnus comme tels par la justice de notre pays », indique  le proche collaborateur du Président Sall dans les colonnes du journal « l’Observateur ».


Lundi 14 Juillet 2014 - 11:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter