Prostitution: les «travailleurs du sexe» contre la pénalisation des clients

En France, les députés ont adopté ce mercredi 4 décembre 2013 la proposition de loi sur la prostitution par 268 voix contre 138, 79 s'abstenant. Cette proposition controversée, portée par la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, prévoit notamment de pénaliser le client avec une contravention de 1500 euros pour l'achat d'actes sexuels. Des «travailleurs du sexe» se sont réunis, quelques heures à peine après le vote du texte par l'Assemblée nationale pour protester contre ce texte qui doit encore être adopté par le Sénat.



Les «travailleurs du sexe» ont manifesté mercredi 4 décembre 2013 à Paris, après le vote des députés validant la pénalisation des clients des prostitué(e)s. REUTERS/Jacky Naegelen
Les «travailleurs du sexe» ont manifesté mercredi 4 décembre 2013 à Paris, après le vote des députés validant la pénalisation des clients des prostitué(e)s. REUTERS/Jacky Naegelen
«Si on arrête la prostitution on va vivre avec nos enfants dans la rue, on n'a pas de métier ! J'ai 56 ans, qui va m'embaucher ?»
Pour les travailleurs du sexe, Najat Vallaud Belkacem, la ministre du Droit des femmes, à l'origine du texte de loi, leur a déclaré la guerre... Toutes les prostituées présentes l'affirment, ce texte est une catastrophe pour elles... Même si l'assemblée nationale a voté le texte en première lecture, les prostituées ne baisseront pas les bras de sitôt... Le projet de loi doit encore passer devant le Sénat et une nouvelle fois devant les députés avant d'être définitivement adopté."

04_fra___enro___manifestation_prostituees.mp3 04_FRA_-_ENRO_-_manifestation_prostituees.mp3  (633.93 Ko)



Dépêche

Jeudi 5 Décembre 2013 - 11:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter