PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Pyongyang compare les menaces de Trump aux «aboiements d'un chien»

COREE DU NORD La Corée du Nord n’entend pas se laisser intimider par la menace du président américain de détruire le pays…



Des échanges dignes d’une cour de récré mais qui pourraient bien déclencher une troisième guerre mondiale. Alors que le président américain menaçait mardi, devant l’ONU, de « détruire totalement » la Corée du Nord, qualifiant Kim Jong-un d'« homme-fusée » embarqué dans « une mission-suicide, le chef de la diplomatie nord-coréenne a répliqué en comparant les menaces belliqueuses de Donald Trump aux « aboiements d’un chien ».

A son arrivée à New York pour les réunions de l’ONU, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho, assailli de questions par les journalistes, a répondu par une maxime. « Il y a un proverbe qui dit que la marche continue même quand le chien aboie. S’ils croient nous choquer avec le son de l’aboiement d’un chien, c’est clairement qu’ils rêvent comme un chien », a-t-il dit mercredi en rentrant dans son hôtel.

Les propos guerriers de Donald Trump, lancés après des semaines de tensions croissantes autour des programmes nucléaire et balistique interdits de Pyongyang, n’auront donc pas eu l’effet escompté : refroidir les ardeurs de Kim Jong-un. Bien au contraire. Le Nord vient de mener son sixième essai nucléaire et de tirer un missile sur une distance inédite, au-dessus du Japon. Le rêve de porter le feu nucléaire sur le continent américain avance donc à grands pas…

20minutes.fr

Vendredi 22 Septembre 2017 - 12:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter