Qu'arrive-t-il au Barça ?

Le FC Barcelone vient certainement de vivre la pire semaine de sa saison, battu sèchement à Milan (2-0) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, les Blaugranas sont une nouvelle fois tombé, mercredi soir, face au Real Madrid cette fois (3-1), en demi-finale de Coupe du Roi. Attention, car même si la Liga semble avoir choisi le camp des Catalans depuis un bon moment déjà, le Barça pourrait tomber de haut en cas d'élimination de la plus prestigieuse des compétitions européennes.



Messi et le Barça sont dans le dur en ce moment. (reuters)
Messi et le Barça sont dans le dur en ce moment. (reuters)
Qui aurait imaginé un tel scénario il y a encore quelques jours de cela ? Peu de monde à n'en pas douter. Mais le constat est bel et bien là, et le FC Barcelone a compromis la suite de sa saison en l'espace d'une petite semaine, ni plus ni moins. En s'inclinant (2-0) à San Siro face au Milan AC lors des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, mais surtout en se faisant humilier au Camp Nou par l'ennemi juré madrilène (1-3) lors de la demi-finale retour de Coupe du Roi, le Barça a clairement inquiété lors de ses deux dernières grandes échéances. Pour ne rien arranger, ce n'est pas la victoire poussive (2-1) face au FC Séville entre ces deux défaites qui rassurera les socios Blaugranas. Après avoir clairement dominé de la tête et des épaules l'ensemble des compétitions auxquelles il participe, le club de Sandro Rosell a fait preuve d'une fébrilité pour le moins inattendue.

Plus que la Liga ?

La situation du club n'est pourtant pas catastrophique jugeront certains... Pas catastrophique lorsque l'on est un club qui se "contente" de viser le titre national en fin de saison. Dans le cas du FC Barcelone, une élimination face au Real Madrid en Coupe du Roi à une marche de la finale, conjuguée à une possible élimination en Ligue des Champions dès les huitièmes de finale résonne comme une hérésie. Si le championnat semble d'ores et déjà en poche avec douze points d'avance sur le second - l'Atlético de Madrid - et même seize sur le Real, l'élimination en demi-finale de la Coupe du Roi est déjà vécue comme un véritable affront. Que dire, si cette situation devait être aggravée par une nouvelle élimination en Ligue des Champions ? La saison serait clairement vue comme un échec avant même la fin de celle-ci.

En baisse de régime


Le Barça paierait-il alors son incroyable début de saison ? Difficile de l'affirmer si précipitamment. Néanmoins, il faut avouer que les organismes des joueurs ont été soumis à rude épreuve depuis le début de la saison avec pas moins de 41 matches officiels. Pourtant, c'est le cas d'autres équipes, à commencer par le Real Madrid. Si la réponse à cette baisse de régime ne provient très certainement pas de l'accumulation des rencontres, c'est peut-être à cause de leur état d'esprit que les Barcelonais flanchent aujourd’hui. En effet, aussi bien face au Milan AC qu'au Real Madrid, mais également contre le FC Séville, les joueurs du Barça ont fait preuve d'un certain laxisme pour le moins étonnant. Le manque d'engagement lors de moments charnières de ces dernières rencontres a surpris plus d'un observateur. Alors, manque de motivation ? Difficile de se l'imaginer ! Mais c'est également à travers son jeu que le Barça a déçu. Bien que toujours ultra-dominateur dans la possession de balle, cette domination est restée stérile. Tellement stérile qu'elle ne s'est concrétisée que par un petit tir cadré à Milan la semaine dernière.

Face au Real, les choses n'ont pas forcément été plus reluisantes malgré un nombre bien plus conséquent d'opportunités. Outre cette inefficacité, le jeu proposé n'est plus aussi brillantissime qu'en début de saison. Alors certes il reste d'une très grande qualité, mais il ne tutoie plus les sommets. Sans aller jusqu'à dire que le Barça bafouille son football - quoi que face à Milan à la question se pose ! - celui-ci n'est plus aussi parfait et surtout efficace qu'avant. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de l'année dernière lorsqu'il avait été éliminé par Chelsea. En effet, face au Milan et au Real, Barcelone s'est fait avoir à son propre jeu en s'exposant aux contres assassins de ses adversaires en dominant de façon trop stérile les rencontres. Face à Milan la défaite est logique compte tenu de la prestation, mais face au Real, les Blaugranas n'ont pas livré une si mauvaise prestation. Mais après tout "dominer n'est pas gagner" et la défaite face à une formation madrilène réaliste est là pour le rappeler.

Et maintenant ?

Parmi ceux qui sont adeptes de la désignation de bouc émissaire, Lionel Messi semble tout trouvé. Transparent en Ligue des Champions, il a toutefois relevé la tête en championnat en marquant le but de la victoire face à Séville, de même en Coupe du Roi même s'il n'a pas su trouver la faille. Ses prestations moyennes face à Milan et Madrid montrent toutefois que sans un grand Messi, il est difficile pour le Barça de faire des miracles, plus encore lorsque l'un de ses autres artistes, Xavi, n'est pas au mieux. Sans un grand Messi et avec un collectif moins rayonnant, les coéquipiers de Puyol ne font plus régner leur hégémonie. Aussi, que dire de la défense, apathique à chaque fois. Elle n'est pas là pour rattraper les déboires de l'attaque et vice versa. Le principe même du cercle vicieux. La saison dernière le Barça avait perdu la Ligue des Champions et le championnat en une semaine. Cette fois-ci se pourrait bien être la Coupe du Roi et la Ligue des Champions, encore. La saison des Barcelonais se joue donc le 12 mars prochain. Entre temps, un nouveau Clasico les attend samedi. Sans intérêt puisque le championnat est comme gagné ? Sans intérêt en terme comptable, pas pour les esprits...
Source: Football.fr


Jeudi 28 Février 2013 - 13:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter