Qualité des services et sécurité des populations: l’ARTP et l’UIT aux trousses des opérateurs

Dans le cadre de son plan d’action d’activités internationales, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP)a accueilli le forum sur la Normalisation en Afrique de l’Union International des Télécommunications (UIT). Un rendez-vous qui vise principalement à fournir aux pays en développement des exemples de bonnes pratiques sur l'élaboration de normes mondiales" et à "renforcer leur capacité d'adaptation aux normes. Ce, en vue d'améliorer leurs compétences.



Qualité des services et sécurité des populations: l’ARTP et l’UIT aux trousses des opérateurs
Ainsi selon le Ministre des Télécommunication, Yaya Abou Kane: «L’importance de ce forum réside dans le  partage d’expériences réussies pour mieux réguler le secteur ». ce dernier  se réjouit ainsi de l’organisation de ce forum et du fait que l’Afrique apporte aujourd'hui, une part active aux travaux de l’UIT pour une bonne gestion du secteur. Le ministre n’a pas manqué de revenir sur  les enjeux de ce forum.


« L’enjeu pour le Sénégal, c’est qu’à travers cette rencontre d’échanger des expériences réussies à travers le monde et de revoir un peu son aspect juridique et réglementaire pour mieux s’adapter au contexte et pour mieux apporter une contribution à la gestion du secteur, notamment assurer la qualité des services pour les citoyens des sénégalais », explique-t-il. Toutefois il conclut en insistant sur le rôle des autorités par rapport à la qualité du service rendu. «Les TIC et les Télécommunications sont devenus un moteur de croissance et de développement et occupe une place centrale dans la vie de nos populations. Il revient donc aux autorités gouvernementales  et de régulations de veiller à la qualité des services et à la sécurité des populations ».


Par ailleurs, le Directeur Général de l’ARTP, de féliciter l’UIT pour avoir choisi le Sénégal  pour abriter les travaux.  Lesquels travaux concernent dans un premier temps le groupe douze (12)  qui se penche depuis hier sur la qualité de service et au-delà, la qualité de l’expérience. Et le groupe 5 qui planche sur les questions liées aux problèmes de changements climatiques et  à l’émanation des ondes électromagnétiques dans l’utilisation des TIC et des télécommunications. 


Abdou Karim Sall explique: « Les opérateurs télécom sont soumis à ceux qu’on appelle les codes de télécommunications qui régissent leurs fonctionnement...  Déroulant son plan d'action, le DG de l'ARTP d'informer que des  campagnes de sondage, de mesure de la qualité de service vécue par les usagers, seront lancées. « Nous avons besoin de constater par nous-même est ce que la qualité de service rendus par les opérateurs est une qualité de service acceptable aux yeux des utilisateurs », indique-t-il.

Lamba Ka

Mardi 24 Mars 2015 - 16:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter