Quand Wade brocarde la transhumance



Quand Wade brocarde la transhumance
«La personne a une liberté qui lui permet de rejoindre le parti de son choix, mais cela ne veut pas dire que c'est une obligation. Il y a des gens qui sont prêts à tout pour des prairies plus grasses. Il y a des valeurs comme la dignité, la morale, l'éthique... », déclare le président sortant qui était chez Babacar Gaye, porte-parole du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Occasion que n’a pas ratée le père de Karim Wade pour marteler : «Si à chaque fois qu'on vous propose des privilèges, de l'argent, vous décidez de rejoindre ce dernier dans son parti, c'est grave et même le pays peut en pâtir. Donc, la transhumance n'est pas un acte digne. Elle ne fait pas avancer un pays et n'a aucun mérite».
 


Lundi 20 Avril 2015 - 14:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter