PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



«Quand l’Etat attend Arcelor Mittal pour sécuriser nos salaires, il y a de quoi s’inquiéter » (SAES)

A l’Assemblée nationale, hier, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou BA déclare que l’Etat s’est servi de l’argent d’Arcelor Mittal pour sécuriser les douze (12) prochains mois de salaires des enseignants du Supérieur. Ce qu’il ne fallait pas dire. Car, en conclave depuis ce matin, le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SAES) attaque. Et c’est Moustapha Sall, chargé des revendications dudit syndicat qui monte au créneau. Ce, pour dénoncer un manque de considération de l’Etat du Sénégal.



«Cela veut dire que l’Etat n’inscrit même pas dans son budget public dans les recettes des contribuables de payer ses universitaires. Donc, il va falloir colmater et faire des recours pour payer ses universitaires. Cela veut dire que c’est quelque choses qui est regrettable dans la démarche, dans le fonds, l’essentiel est qu’on l’a vu, nous ne sommes plus payé à temps et maintenant, c’est l’aveu que la priorité n’était pas dans l’Enseignement supérieur, on le sait depuis longtemps et là, les gestes de tous les jours, le démontrent mais qu’on ne puisse pas dire à des travailleurs Sénégalais que vous n’avez pas votre part dans le budget public mais on attend qu’Arcelor Mittal, je ne sais pas quelle société en litige avec le gouvernement nous donne de l’argent pour qu’on sécurise vos salaires, c’est quelque chose de regrettable, il y a de quoi s’inquiéter dans la politique de l’Etat en ce qui concerne
 nous les universitaires », rage le syndicaliste.
 
 
Dès lors, «le SAES se réunira et on donnera les réponses et notre point de vue par rapport à cet état d’esprit », décrète Moustapha Sall qui sert sur les ondes de Sud fm qu’ «en 2014, on resté jusqu’au 20 du mois qui suit pour recevoir nos salaires ».  Qu’en sera-t-il pour 2015 ? se demandent les syndicalistes.



Samedi 27 Décembre 2014 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter