Quand l'action de l'homme nuit à l'homme.

Malgré le déploiement des poubelles publiques, des camions de ramassage et la recrudescence de la sensibilisation pré-hivernale sur la gestion des ordures ménagères, les souillures comportementales continuent de tacher l'image de la ville dakaroise. Ce sont des actes de lourdes conséquences. Puisque, en plus de salir la ville, ces ordures peuvent boucher les canaux facilitant ainsi l'inondation des eaux pluviales. Cette vidéo dans le département de Rufisque en est une parfaite illustration. Comme quoi l'incivisme devient de plus en plus une habitude chez les sénégalais.




Doudou Djigo

Mardi 18 Août 2015 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter