PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Quand la peinture ressort la beauté de Thiaroye, Malika, Pikine...



Ancien pensionnaire de l’école nationale des arts (ENA), l’artiste plasticien Daouda Ba propose actuellement une quinzaine d’œuvres sur le sujet à la clientèle d’un hôtel de la place à travers une exposition vente. Cette dernière entre dans le cadre de la onzième édition de la biennale de l’art africain contemporain de Dakar. Le vernissage a eu lieu jeudi soir au sein même de l’hôtel qui accueil l’exposition.

Il a usé de différentes techniques artistiques pour partager sa vision sur les bidonvilles. La récupération, l’assemblage et le collage sont présents dans toutes les œuvres présentées. Car, l'artiste a tenté de reproduire certaines constructions de quartiers populeux comme Thiaroye, Malika ou encore Pikine. Il ne s’est pas arrêté à la représentation graphique des concessions. Il s’est plu à tout reproduire même les installations électriques faites de manière anarchique. Il lui a fallu de petits bouts de bois pour reproduire les maisons de ces quartiers.


De la peinture, il y’en a également sur les tableaux. Et l’artiste joue à superposer différentes paysages et atmosphères contrastés. Pour cela, il a usé de la technique d’accumulation. 


Samedi 24 Mai 2014 - 13:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter