Quatre matches et tournoi terminé pour Neymar!

Enorme coup dur pour le Brésil, qui sera privé jusqu'à la fin de la Copa America 2015 de son capitaine, suspendu.



L'attaquant du FC Barcelone, expulsé contre la Colombie mercredi, a été suspendu quatre matches et ne pourra donc plus fouler les pelouses chiliennes. Deux fois qu'il croise la route de la Colombie dans un grand rendez-vous et à chaque fois Neymar, 23 ans, a dû faire des adieux anticipés à ses coéquipiers. L'été dernier, lors du Mondial 2014 à domicile, la star de la Seleção s'était blessée aux vertèbres lors d'un violent choc avec Juan Camilo Zuniga. Sa Coupe du monde avait pris fin et celle du Brésil aussi: l'Allemagne l'avait ensuite humilié en demi-finale dans cet inoubliable 7-1.

Cette fois, l'attaquant à la coupe iroquoise ne peut que s'en prendre à lui-même: à l'issue du match perdu contre la Colombie (1-0) mercredi, il a eu une altercation avec plusieurs joueurs colombiens et a fait mine de donner un coup de tête à l'un d'entre eux, Jeison Murillo.

Alors qu'il était reconduit hâtivement dans les vestiaires par l'encadrement brésilien, l'arbitre de la rencontre l'avait exclu, mais Neymar, qui avait fait preuve d'une extrême nervosité et d'une inhabituelle fébrilité sur le terrain, a ensuite insulté l'officiel dans les couloirs du stade. C'est ce qu'a expliqué Alberto Lozada, l'un des membres de la commission de discipline, pour justifier la sévérité de la sanction.

«Le pire de tout, c'est qu'il a attendu l'arbitre dans le couloir pour l'insulter, ce qui a aggravé son cas et conduit à une sanction plus lourde. C'était un acte agressif qui requérait une punition forte», a-t-il expliqué. La Conmebol, la Confédération sud-américaine, a en effet réagi avec sévérité.

Une amende de 10'000 dollars

«Neymar da Silva a écopé d'une suspension de quatre matches, incluant la suspension automatique d'un match déjà prononcée, et d'une amende de 10'000 dollars», a-t-elle annoncé dans un communiqué très attendu. «Cette décision peut faire l'objet d'une procédure en appel», a précisé la Conmebol.

Le Brésil savait déjà qu'il serait privé de son joueur-vedette pour son dernier match de poule, dimanche contre le Venezuela, puisqu'il était automatiquement suspendu un match pour accumulation d'avertissements. Mais si les joueurs de Dunga devaient décrocher leur billet pour les quarts de finale et aller plus loin, ils devront faire sans le meilleur buteur brésilien en activité (45 buts en 64 sélections).

Sans Neymar, symbole de la reconstruction entreprise par Dunga après le désastre du Mondial 2014, le Brésil dont le huitième et dernier sacre en Copa America remonte à 2007, n'a pas la même allure. Le Barcelonais a inscrit neuf buts lors des douze matches disputés depuis la nomination de Dunga pour un bilan de onze victoires pour une seule défaite, celle contre la Colombie.

Il va falloir d'abord au Brésil sortir de ce groupe C dont il est leader mais à égalité de points (3) avec le Pérou, le Venezuela, et la Colombie! Alors que Neymar vivait contre la Colombie l'un de ses rares jours sans d'une saison jusque-là flamboyante - 39 buts avec le Barça, triplé Championnat d'Espagne/Coupe du Roi/Ligue des champions -, aucun de ses coéquipiers n'a endossé le costume de sauveur.



Lundi 22 Juin 2015 - 10:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter