Que gagne l’Apr dans la guéguerre entre Saleh et Abc ?



Que gagne l’Apr dans la guéguerre entre Saleh et Abc ?
 

      C’est la guerre entre l’ancien ministre des affaires étrangères, Me Alioune Badara Cissé et le ministre conseiller, Mahmout Saleh. Les deux personnalités ne ratent maintenant aucune occasion pour s’invectiver. Après quelques semaines d’accalmie, ils ont repris les armes. Que gagne l’Apr dans cette guéguerre ?
    Les divergences entre les deux personnalités semblent atteindre des proportions inquiétantes. En déplacement à Louga, le ministre conseiller, Mahmout Saleh a traité de tous les noms d’oiseaux l’ancien ministre des Affaires étrangères. « Alioune Badara Cissé n’est rien. C’est un traitre», a lancé l’ancien théoricien du coup d’Etat rampant sous le magistère de Wade.
      Répondant aux attaques de son camarade de parti, Alioune Badara Cissé a lancé : « la bave du crapaud n’atteindra jamais la blanche colombe. La calomnie la plus vile ne peut ternir une réputation sans tache». Il a ajouté : « je pardonne à toutes ces personnes qui s’adonnent à ce jeu favori fait de diatribes et autres propos injurieux. Le silence dans lequel je me suis emmuré depuis l’année dernière est dicté par les instructions que j’ai reçues du khalife général des Mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké. Je n’entends point déroger à la règle car, je crois que c’est cette attitude qui prévaudra toujours chez moi. Ce n’est pas ma posture, encore moins mon attitude, de répondre aux médisances. Et ce n’est pas la voie sur laquelle le peuple sénégalais nous attend».
     Au moment où les deux personnalités s’affrontent, l’Apr est interpelé par plusieurs questions. Il y a d’abord l’impatience des Sénégalais qui attendent la concrétisation des mesures annoncées par le président de la République. A cela s’ajoutent les tractations en vue de l’établissement des listes pour les prochaines élections locales et les relations de plus en plus tendues entre l’Apr et certains de ses alliés de la coalition, Bennoo Bokk Yaakar. Les militants de l’Apr ont manifestement besoin d’être édifiés sur ces questions. Les hauts sont les mieux placés pour s’occuper de cette tache. « Ils devaient plus penser à défendre la politique du président de la République ou donner des éclaircissements sur les orientations politiques du chef de l’Etat au lieu de se chamailler », dénonce un responsable de l’Apr sous le couvert de l’anonymat.
    C’est pourquoi, l’Apr perd dans cette guéguerre. Et même Mahmout Saleh n’y gagne rien. Les Sénégalais n’aiment pas l’arrogance et  l’insulte. D’où la nécessité pour Macky Sall de siffler la fin de la récréation pour recadrer ses deux camarades.
 
 


Mercredi 10 Juillet 2013 - 15:54




1.Posté par Casaçais le 11/07/2013 11:06
Les sénégalais n'aiment l'insulte alors que c'est le sport favori dans les maisons. Kattal ndem !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter