Que reste-t-il du Temple de Bel ?

La confusion règne sur le sort du site considéré comme un joyau archéologique depuis que des combattants du groupe État islamique (EI) ont fait exploser en cours de mois un petit temple à proximité.



De nombreuses sources rapportent d’ailleurs avoir constaté un grand nombre de colonnes renversées ou brisées, semblant indiquer la destruction quasi-totale du site.

Maamoun Abdul Karim, le directeur général des antiquités et des musées de Syrie affirme pourtant que le Temple de Bel, le plus grand et plus célèbre temple du complexe archéologique de Palmyre, est intact.

 

La semaine dernière, des combattants du groupe armé ont revendiqué la destruction de l'ancien temple de Baalshamin, consacré site du Patrimoine de l'Humanité bien qu’il soit encore difficile pour les autorités de savoir exactement ce qui a été endommagé.

L’UNESCO a qualifié l’attaque de crime de guerre.

Depuis que l'EI s'est emparé du site en mai dernier et depuis la mort de Khaled Al Assad, un archéologue de 82 ans qui s'occupait des ruines de Palmyre depuis 40 ans, les archéologues du monde entier ont les yeux rivés sur Palmyre.


Bbc Afrique

Lundi 31 Août 2015 - 15:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter