Quel type de catholique pour l’Eglise et la société du Sénégal ?

C’est le thème de la Journée de l’Apostolat des Laïcs « J.A.L. », qu’organise le Conseil Diocésain du Laïcat (CDL) de l’Archidiocèse de Dakar, le dimanche 21 juin 2015, à la Centrale des Œuvres, à partir de 09h30. L’objectif de cette journée est de susciter un changement de comportements pour un nouveau type de catholique dans l’Eglise et la Société. Le thème sera introduit par l’Abbé Jean Marie Ndour, Curé de la paroisse Saint André de Mbour, informe-t-on dans un document du CDL transmis à l’oficom.



Quel type de catholique pour l’Eglise et la société du Sénégal ?

Selon les organisateurs, cette rencontre du laïcat de l’archidiocèse au siège du CDL sis aux Allées Papa Gueye Fall sera une occasion pour encourager la créativité dans les mouvements et associations à travers  des responsables qui répondent  aux défis du monde actuel et amener les mouvements à travailler en synergie pour irradier notre société du message du salut. A l’issue, ils espèrent observer l’émergence de responsables de mouvements et associations ancrés dans leur foi et engagés, qui collaborent encore plus et attentifs et impliqués dans la société.

 
A la base du choix du thème et de l’organisation de cette journée se trouvent plusieurs interrogations :
La diversité des mouvements, les charismes, les intuitions suscitées par l’Esprit ne doivent-ils pas être capitalisés pour travailler en synergie, à faire connaître et accepter le message divin du salut pour tous les hommes sur toute la terre ? L’engagement au service des jeunes, des femmes, de nos mouvements ne doit-il pas  susciter une  nouvelle dynamique  pour leur apporter le soutien matériel et spirituel dont ils ont besoin ? Le laïc ne doit-il pas être plus créatif pour Trouver des solutions qui rendent nos mouvements plus attractifs et autonomes et donner  plus de souffle à l’Eglise ? Les activités  et la réflexion  que nous menons ne doivent- elles pas nous amener à prendre en compte, dans la vision de nos mouvements, les nouveaux défis générés par le monde actuel : crise du mariage et de la stabilité des couples, crise de l’autorité et de l’obéissance, migrations, sexualité précoce des jeunes et conséquences, chômage, pauvreté, impact de la culture et de la tradition  sur la foi et le quotidien des populations…?
 

Au-delà de toutes ces interrogations, le CDL exprime deux convictions fortes, à savoir : malgré l’instabilité du  monde, la perte des valeurs, l’indifférence, la confusion, l’absence de figures structurantes d’autorité, les laïcs doivent témoigner dans la société d’aujourd’hui et ne pas hésiter à dire quelle est la source de leurs actions, de leur militantisme, être conscients qu’ils participent en tant que tel à la visibilité de l’Eglise du Christ dans la société. Ensuite, les mouvements ont une mission prophétique, celle de regarder en avant pour éclairer l’avenir à la lumière de la parole de Dieu.


Oficom

Jeudi 28 Mai 2015 - 19:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter