Quelques réflexions à ceux qui prônent le diktat de la CNRI



Quelques réflexions à ceux qui prônent le diktat de la CNRI
Ce n'est pas parce qu'on demande de discuter et d'échanger sur le rapport de la CNRI qu'on doit être estampillé à tort le plis souvent être pro-Macky, ou manipulé par le pouvoir.... L'atmosphère de suspicion nauséabond est à eviter entre républicains respectables que nous sommes.

Macky Sall : «J'ai mis en place par décret, une Commission chargée de réfléchir sur la réforme des institutions. La commande que j'ai faite m'a été remise, je l'examinerai, je l'étudierai et je prendrai ma décision. Il n'y a pas de pression quelconque à faire, il n'y a pas de temps ou de délai à m'impartir, après les élections locales, je prendrai sur les conclusions de la Cnri ce qui est conforme à ma vision et aux intérêts du Sénégal.»

Alors c'est quoi le plan d'action des irréductibles qui veulent du diktat de la CNRI? Le président ne peut être plus clair.... Maintenant on peaufine un second 23 juin, feu et flamme dans la capitale? what else? Mais non ce ne serait pas sérieux entre nous! Continuons la concertation et animons le débat d'autant plus que le pR nous apprend qu'on en a encore pour quelques mois.

Ce pays n'est pas en co-gestion, il faut s'y habituer .....

J'avais prévenu qu'un PR légitime et bien élu comme dans notre type de Republique (de surcroit a 65%) on négocie avec, on ne cherche pas à le contraindre..... On l'amène à vouloir respecter ses engagements, on essaie de l'encadrer, on l'accompagne.... Sinon beh voila ce que ca donne, une contraction du dialogue dommageable à ceux qui prône le progrès dans l'échange et la bonne intelligence.

D'autant plus c'est le PR qui fait la démarche de commander ce rapport, donnons-lui donc la latitude de prendre son temps et de peaufiner les avancées qu'il pense pertinent pour le pays veiller pour autant à ne pas perdre l'âme du rapport.. Pour moi l'essentiel est là ! Quand je l'ai dit et que j'ai proposé un forum sur les conclusions du rapport, on m'a taxé de tous les noms d'oiseau, de politicard caché, on est allé même jusqu'à me donner la prétention de vouloir reprendre la mission de la CNRI avec le think tank que je préside, ce qui est grotesque!

Chers amis, élire quelqu'un comme président de la republique c'est lui faire confiance et travailler avec lui en bonne intelligence, tant que ce dernier ne pose pas des actes de rupture inéluctable grave.... (Génocide, extermination, recul démocratique inadmissible, non respect des valeurs fondamentales etc...)

Autrement, quelque soit ce que préparerons certains activistes et zélés de la cause des assises nationales, dara doufi khewtouss.... Les senegalais laisseront présider leur chef de l'état comme il l'entendent. Ce peuple sait se lever pour empêcher un recul démocratique comme cela aller être le cas le 23 Juin, mais dans le cadre d'un renforcement de droit et de la démocratie il a toujours fait confiance à son chef de l'état qu'il a élis démocratiquement depuis qu'on est une république.

Comme je disais hier à un cher ami, y'a pas de match APR / CNRI , ni Macky / Mbow, comme ont voulu le véhiculer certains esprits maladroits ! Chez nous, Il ya un chef de l'état qui propose des avancées démocratiques ( et c'est salutaire d'autant plus que c'était une de ses promesses électorales) faudra saisir ce qu'il offre d'abord comme avancée et aller à de âpres négociations de persuasion avec lui, et pas contre lui.... Pour obtenir plus comme acquis, il nous apprend dans sa déclaration depuis la Chine que des concessions ne sont pas exclues comme il en a consenti sur l'acte 3.

Faire de la politique dans une démocratie apaisée, c'est de coller à cette compréhension des choses et avoir une bonne lecture du rapport de force établi dans notre système politique.

Mohamed Ly
Président du Think Tank Ipode.


Jeudi 20 Février 2014 - 19:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter