Questions d’actualité – Assemblée nationale: "Il n'y a pas qu'Aliou Cissé qui a des problèmes", Mahammad Dionne



Questions d’actualité – Assemblée nationale: "Il n'y a pas qu'Aliou Cissé qui a des problèmes", Mahammad Dionne
Second rendez-vous du genre en 2017, le Premier ministre et son gouvernement seront à l’Assemblée nationale pour répondre aux questions des députés. L’opposition n’en démord pas: il s’agit d’une dictée préparée puisque les questions sont envoyées d’avance au gouvernement.

Annoncé à 16 heures, le Premier ministre et le président de l'Assemblée nationale sont toujours attendus à 17 heures passées de 10 minutes. 

Il s'agit de treize (13) questions au total, dix (10) à la majorité parlementaire, deux (2) au Groupe des Libéraux et Démocrates et un (1) aux non inscrits.

Le départ de Thierno Alassane Sall du gouvernement, l'insécurité alimentaire, les législatives de Juillet prochain, le pétrole et le gaz seront très certainement au menu des débats. 

Le chef du gouvernement fera son entrée à 17h17, suivi de Moustapha Niasse à 17h23.

Le président de l’Assemblée nationale ne tarde pas à déclarer la séance ouverte pour une séance plénière de 122 minutes. "L'ordre du jour appelle aujourd'hui les questions d'actualité au gouvernement", dit-il. 

Ndeye Fatou Diouf pose la première question. Elle s'intéresse au tollé sur le pétrole et le gaz. "Les intérêts du Sénégal ont-ils été pris en compte par les différents contrats signés avec les sociétés pétrolières ?...", sert-elle. 

Ministre de l'Energie depuis le départ du gouvernement de Thierno Alassane Sall, le Premier ministre invite à "savoir raison garder" sur la question car le Sénégal n'a pas encore eu aucune goutte de pétrole ni un seul m3 de gaz. Versant dans l'humour, Mahammad Dionne indique "il n'y a pas qu'Aliou Cissé qui a des problèmes". 

S'agissant des intérêts, le Sénégal aura droit au minimum à 25 % sur le prix de revient, en considérant les moyens mis dans l'exploration en plus de 10% d'actions gratuites lors de toutes les étapes et 10% en cas d'exportation.  



 


Jeudi 18 Mai 2017 - 18:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter