Quinze migrants africains morts par balle retrouvés en Egypte

Les corps de 15 migrants africains tués par balle ont été trouvés en Egypte près de la frontière avec Israël, a indiqué une source sécuritaire dans le Sinaï. Huit autres Africains blessés ont été hospitalisés. Aucune précision n'a été donnée par les autorités sur les nationalités des victimes ni sur les circonstances du drame.



Les corps ont été trouvés au sud de la ville frontalière de Rafah, dans le Sinaï, une zone de passage des migrants africains vers Israël - une contrebande humaine effectuée par les Bédouins de la péninsule. Les migrants ont fait, à plusieurs reprises, l'objet de sévices corporels et de racket de la part des passeurs. Les médias égyptiens avaient même publié des articles selon lesquels des migrants avaient été tués pour voler leurs organes.

Les assassinats de migrants ont nettement augmenté après le soulèvement contre Hosni Moubarak en 2011, quand le Sinaï est devenu une zone de non-droit. Depuis 2013, la zone où ont été retrouvés les migrants s'est transformée en champ de bataille entre jihadistes et militaires. En juillet 2013, six migrants érythréens avaient été tués dans la même région de Rafah, quand ils ont tenté de se révolter contre les contrebandiers qui les retenaient en otage en attendant que leurs familles payent une rançon.

Source : Rfi.fr



Lundi 16 Novembre 2015 - 05:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter