RCA: une patrouille rwandaise de la Minusca attaquée à Bangui

En Centrafrique, la Minusca condamne l'attaque contre l'une de ses patrouilles, hier jeudi 10 septembre, mais aussi des attaques à la grenade de la veille. Selon la mission onusienne, ces incidents surviennent alors que l'on note pourtant une amélioration de la situation sécuritaire à Bangui ainsi qu'une reprise des activités économiques. Si mercredi soir, deux civils ont été tués et plusieurs autres blessés dans les attaques à la grenade, l'embuscade contre les policiers rwandais de la Minusca n'a pas fait de victime.



Patrouille de Casques bleus dans un quartier de Bangui. AFP/STRINGER
Patrouille de Casques bleus dans un quartier de Bangui. AFP/STRINGER

L'attaque a eu lieu peu avant le lever du jour, jeudi matin. Des criminels dont l'identité n'a pas encore été établie ont tendu une embuscade à une unité de policiers rwandais des Nations unies qui patrouillaient dans le quatrième arrondissement de Bangui, le quartier Gobongo.

Les soldats de la paix, qui effectuaient une patrouille de routine à bord de voitures blindées, ont essuyé des tirs d'armes lourdes qui ont sérieusement endommagé les véhicules. Les Casques bleus ont riposté et mis en fuite les assaillants. Personne n'a été blessé lors de l'affrontement.

Ce n'est pas la première fois que des Casques bleus tombent ainsi dans une embuscade dans la capitale mais cet accrochage survient après plusieurs semaines d'accalmie à Bangui après les affrontements meurtriers du PK5 au début du mois d'août qui ont faitplusieurs morts dont un soldat de la paix.

Cette attaque, préméditée, est loin d'être anodine insiste-t-on du côté de la Minusca. Les conséquences auraient pu être bien plus graves si les soldats avaient été en patrouille à pied par exemple. La Minusca indique avoir ouvert une enquête dans l'espoir de retrouver les assaillants. 


Rfi

Vendredi 11 Septembre 2015 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter