RDC: 10 morts dans les violences à Kinshasa

Les autorités congolaises ont indiqué mardi que 10 civils ont été tués par des agents de sécurité alors qu'ils tentaient de piller des magasins.



La situation est toujours tendue à Kinshasa. Internet est coupé, les services 3G et les SMS sont indisponibles.
La situation est toujours tendue à Kinshasa. Internet est coupé, les services 3G et les SMS sont indisponibles.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a déclaré qu'un policier a été tué par un tireur embusqué.

Par contre, le dirigeant de l'opposition, Vital Kamerhe a déclaré à la BBC que 28 manifestants ont été tués depuis lundi.

M.Mende a ajouté que des manifestants ont fait usage d'armes à feu et que des soldats démobilisés participaient aux manifestations.

Plus de 300 personnes ont été arrêtées, et seront présentées devant un juge dans la journée. Ils sont poursuivis pour destruction de biens privés ou publics.

Lambert Mende a refusé de reconnaître que la police a tiré à balles réelles sur des manifestants.

L'opposition a condamné les pillages et a appelé à une nouvelle journée de manifestations.

L'Eglise catholique a ordonné la fermeture des écoles jusqu'à lundi prochain.

La situation est toujours tendue à Kinshasa. Internet est coupé, les services 3G et les SMS sont indisponibles.

Les manifestants protestent contre un projet de loi électorale en cours d'examen au Senat, et qui, une fois voté, permettrait au Président Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de 2016.


BBC Afrique

Mercredi 21 Janvier 2015 - 14:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter