RDC: Kigali dément avoir tiré des roquettes sur le Nord-Kivu

Dans l'est de la République démocratique du Congo, les combats entre les forces congolaises et le M23 se sont poursuivis ce vendredi 23 août, à une quinzaine de kilomètres de Goma. Les Casques bleus sont désormais engagés aux côtés de l'armée congolaise, selon le porte-parole militaire de l'ONU. Décision prise jeudi après que plusieurs obus ont touché la capitale du Nord-Kivu. Kinshasa assure que certains de ces obus ont été tirés depuis le territoire rwandais pour soutenir le M23, ce que dément Kigali.



RDC: Kigali dément avoir tiré des roquettes sur le Nord-Kivu

Selon le porte-parole militaire de l'ONU, la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) est désormais engagée aux côtés de l'armée congolaise contre le M23. Plusieurs hélicoptères de combats survolent les positions rebelles et les patrouilles terrestres ont été renforcées dans la zone de sécurité autour de Goma pour « protéger les populations civiles ».

La décision a été prise jeudi après que plusieurs obus ont touché la capitale du Nord-Kivu.  Au moins quatre civils ont été tués et une douzaine d'autres blessés. Kinshasa assure que certains de ces obus ont été tirés depuis le territoire rwandais, ce que Kigali dément formellement.

Le Rwanda dénonce « des accusations à l'envers »
 

« C'est l'armée congolaise qui a attaqué le territoire rwandais. Ce sont des accusations à l'envers », affirme Joseph Nzabamwita, le porte-parole de l'armée rwandaise. « Le Rwanda a écrit aux responsables du mécanisme conjoint de vérification de la conférence des Grands Lacs. Ils sont à Rubavu en train d'enquêter sur cet incident dont a été victime le Rwanda. »

Et le porte-parole de l’armée rwandaise fait remarquer qu’il est « pour le moins étrange qu'un pays qui agresse le Rwanda et endommage des édifices se permette des allégations mensongères et dégradantes. Peut-être s'agit-il seulement de se trouver des excuses pour justifier leur agression. Nous engageons la République démocratique du Congo à travailler à la résolution du conflit, plutôt que d'essayer d'y impliquer le Rwanda. »


d

Samedi 24 Août 2013 - 12:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter