RDC : Koffi Olomidé échappe de justesse à la mort



La journée du lundi à Kinshasa a failli entre comme celle de la révolution burkinabé contre Blaise Compaoré le 30 Octobre 2014 au Burkina Faso. Quatre personnes au moins, dont deux policiers, ont été tuées en République démocratique du Congo (RDC) lors de violents affrontements entre forces de l'ordre et manifestants hostiles au président Joseph Kabila.
 
En effet, les violences ont eu lieu dans plusieurs quartiers de la capitale de la République démocratique du Congo, où plusieurs pillages ont également été commis, alors qu'un collectif d'opposants avait appelé la population de la ville à «occuper massivement le Parlement» pour protester contre le projet de loi électorale en cours d'examen.
 
Malheureusement, la jeunesse s'en est prise aux édifices publics et le chanteur congolais Koffi Olomidé en a fait également les frais. Son hôtel a été saccagé, il a été même menacé pas des manifestants. Lambert, un jeune de 24 qui protestait contre le projet de loi électorale dit entendre des gens révéler: « Il a eu de la chance ». Ils faisaient allusion à Koffi a fait savoir le jeune congolais. Avant d'ajouter: « Il a eu de la chance ». L'artiste congolais n'a pas encore fait de déclarations.

Times24.info

Mardi 20 Janvier 2015 - 20:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter