RDC: Papa Wemba honoré et fêté à Kinshasa pendant trois jours

C'est une journée spéciale en hommage à Papa Wemba à Kinshasa. Ce lundi 2 mai, le village Molokaï à Matonge accueille la dépouille mortelle de Papa Wemba, décédé il y a une semaine sur scène à Abidjan, pour les hommages populaires. Autre cérémonie ce lundi matin, en présence du président Joseph Kabila : Papa Wemba a été décoré à titre posthume par le chef de l'Etat de la plus haute distinction du pays.



Ce sont trois jours d’hommage qui se sont ouverts ce lundi matin. Dans la matinée, une cérémonie solennelle s'est déroulée au Parlement où le président Kabila a déposé sur le cercueil du musicien la médaille de grand officier de l'ordre national des Héros nationaux Kabila-Lumumba, « pour les mérites, les loyaux et éminents services rendus à la nation congolaise », a déclaré Joseph Kabila.

Plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées devant le Parlement pendant la cérémonie, retransmise à la télévision nationale, une cérémonie ouverte par l'orchestre national Kibangui qui a interprété le Requiem de Mozart. Une cérémonie très sobre, en présence de la famille, des musiciens et de tout le gouvernement. « Papa Wemba le Congo est orphelin », était-il écrit sur les immenses photos qui ornent le Palais du Peuple, rapporte notre envoyé spécial, Guillaume Thibault.

Plus tôt ce lundi matin le cercueil blanc et or de Papa Wemba, posé sur un pick-up aux couleurs de la RDC avait quitté la morgue de l’hôpital, pour gagner l’Assemblée nationale, entouré d'un cortège de milliers de jeunes et de moins jeunes, qui alternait entre chansons et larmes. Ce lundi après-midi le cerceuil sera exposé dans son quartier de Molokaï pour un hommage populaire.

Une nuit de musiques

Dans la nuit de dimanche à lundi déjà, le village Molokaï a vibré au rythme des musiques de Papa Wemba. 

Sur scène comme dans la rue, chacun choisit « sa » chanson dans l’ample répertoire du musicien. L’un des fils spirituels de Papa Wemba, Koffi Olomidé, croisé à son arrivée à Kinshasa, choisit Mi amor et salue l’artiste. Il y a une semaine, sur RFI,  le dernier géant de la rumba congolaise (auteur-compositeur-interprète, chanteur et producteur congolais) demandait à tous les pays africains de choisir ensemble un jour de deuil pour rendre hommage à Papa Wemba.

 


Rfi.fr

Lundi 2 Mai 2016 - 13:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter