RDC: Tshisekedi sur le point d’être évacué vers l’étranger

En RDC, l'incertitude autour de la santé d'Etienne Tshisekedi demeure. Malgré les dénégations des responsables de son parti, l'UDPS, l'opposant attend d'être évacué vers l'étranger pour des raisons sanitaires. On ne l'a pas vu depuis plusieurs mois. Un avion médicalisé doit venir le chercher à Kinshasa. Nous avons appris, ce lundi 11 août, que toutes les autorisations ont été accordées en urgence.



L'opposant Etienne Tshisekedi lors de la messe organisée vendredi 22 juin 2002 pour appeler à la paix dans l'est de la RDC , à la cathédrale Notre-Dame du Congo de Kinsahasa. RFI / Junior Didi Kannah
L'opposant Etienne Tshisekedi lors de la messe organisée vendredi 22 juin 2002 pour appeler à la paix dans l'est de la RDC , à la cathédrale Notre-Dame du Congo de Kinsahasa. RFI / Junior Didi Kannah

L'ex-candidat à la présidentielle, Etienne Tshisekedi, irait mieux. C'est ce qu'affirme un membre de sa famille, joint par RFI. Par ailleurs, les choses sont on ne peu plus claires désormais. L'opposant Etienne Tshisekedi est bel et bien en instance d'être évacué vers l'étranger pour des soins médicaux. Des documents mis à la disposition des journalistes l'attestent, mais à l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), on fait encore mystère autour de cette évacuation.

Ces documents, c'est l'autorisation de survol et d'atterrissage introduite le 8 août auprès de l'autorité de l'aéronautique civile congolaise par le directeur général de la société Cargoman. Un vol à opérer pour le compte de la société Air Alliance dans le cadre d'une évacuation sanitaire.

« Patient asthénique avec perte de force »

Sur la liste des accompagnateurs de Tshisekedi wa Mulumba Etienne, bien identifié sur le document, figurent Marthe Kasalu Jibikila, l'épouse du président de l'UDPS, un médecin et l'assistant de ce dernier. La présentation de la situation actuelle du patient indique un « patient asthénique avec perte de force », des « difficultés de marcher seul », une « nécessité d'une chaise roulante », des « paramètres hémodynamiques stables », un « état cardiorespiratoire normal » et un « diabète de type 2 ».

L'autorisation a été accordée en urgence le même jour que la demande. L'évacuation du président de l'UDPS tarderait du fait de la famille. En effet, la destination resterait, jusqu'à ce jour, un sujet de discorde entre la famille qui souhaite l'embarquer pour Bruxelles et son médecin qui préconise l'Afrique du Sud.

Pas de précisions sur la destination

Du côté de l' UDPS, on persiste à démentir toute évacuation sanitaire. Un haut cadre de son parti avançait, dimanche, qu' il devait se rendre aux Etats-Unis, en Belgique et en Allemagne pour des raisons personnelles et politiques. Cette même source dénonçait, au passage, une manipulation du parti au pouvoir. Depuis, la destination de Washington a été démentie par le département d' Etat américain qui affirme n'avoir aucune trace d'une quelconque venue d'Etienne Tshisekedi sur son territoire.

Entre polémiques et confusions, un départ pourrait être prévu en fin de semaine, selon ses proches, sans précisions sur la destination. La santé d'Etienne Tshisekedi fait l'objet de spéculations et de rumeurs depuis des mois, alimentées par son absence de la scène publique.

Source : Rfi.fr
 



Mardi 12 Août 2014 - 01:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter