RDC : au moins 2 morts dans des violences entre milices maï-maï et le M23 dans le Nord-Kivu

En République démocratique du Congo, des violences auraient été signalées ce matin, samedi 6 juillet 2013, aux environs de Goma dans le Nord-Kivu, à l'est du pays. L'accrochage aurait opposé le M23, des milices maï-maï et la Monusco (Mission de l'ONU en République démocratique du Congo). Il y aurait au moins 2 morts et plusieurs blessés.



RDC : au moins 2 morts dans des violences entre milices maï-maï et le M23 dans le Nord-Kivu

Selon plusieurs sources, les violences auraient débuté à 7h30, ce samedi matin à Kanyarucinya, un village situé à 12 kilomètres de Goma. Les autorités locales attribuent l'attaque à des miliciens maï-maï de l'Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain  (APCLS). Une quarantaine de miliciens s'en serait d'abord pris à un groupe de rebelles du M23, puis dans un second temps à des soldats de la Monusco qui ont répliqué. Des échanges de tirs ont été entendus.

Bilan : au moins 2 morts (une victime civile au tout début des accrochages, et une autre parmi les miliciens de l'APCLS). Il y aurait également au moins 2 blessés. Et un capitaine maï-maï a été fait prisonnier par la Monusco, selon une source proche du dossier. Les porte-parole du M23 n'ont pas pu être joints par RFI pour le moment.

Une réponse des maï-maï ou exactions du M23 ?

Pour le Colonnel Olivier Hamuli, des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ces attaques de la part de miliciens maï-maï sont une « réponse » de la population aux multiples exactions commises par le M23 dans la région.

Plusieurs organisations humanitaires se sont rendues sur place dans la matinée et sont actuellement en train d'évaluer la situation. Des attaques similaires ont eu lieu ces dernières semaines. Notamment dans le territoire de Rutshuru
Source: RFI



Samedi 6 Juillet 2013 - 17:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter