RDC: défection au sein du parti au pouvoir

Un membre du parti au pouvoir en République démocratique du Congo (RDC) a quitté la majorité présidentielle.



Le président du parti Solidarité congolaise pour la démocratie (Scode), Jean-Claude Muyambo a pris cette décision dimanche après que les autorités aient refusé à son avion d'atterrir à Mbuji Mayi, dans le centre du pays où il prévoyait un meeting politique.

Cette défection intervient alors que le débat sur la révision constitutionnelle enflamme la scène politique congolaise.

Depuis quelques mois, Jean Claude Muyambo s'oppose à l'idée d'une révision constitutionnelle qui permettrait au président Joseph Kabila de rester au pouvoir après 2016.

A plusieurs reprises, il a dénoncé toute tentative de modification de la Constitution, tout en restant dans la famille politique du chef de l’Etat.

Avant Muyambo, le Mouvement social pour le renouveau ( MSR), deuxième force politique de la majorité présidentielle, avait exprimé son opposition à une révision de l'article 220 de la Constitution, limitant le nombre et la durée des mandats présidentiels.


BBC Afrique

Mardi 18 Novembre 2014 - 00:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter